bourse tunis

Tunisie - Balance générale des paiements : Les quatre records réalisés en 2018

Par Moez Hadidane, le 10/04/2019

Il y a 0 commentaires sur cet article

Moez Hadidane

L’année 2018 s’est démarquée, au niveau de la balance générale des paiements, par la réalisation concomitante de quatre records absolus. Il s’agit du déficit commercial, des recettes touristiques, des revenus de la diaspora tunisienne à l’étranger et des emprunts extérieurs nets de remboursement.

Les Investissements Directs Etrangers (recettes) inscrivent leur 3ème meilleur niveau historique après celui des années exceptionnelles 2006 et 2008. L’encours de la dette brute extérieure de la Tunisie (publique et privée) a de son côté atteint 93 milliards de dinars.

Balance courante

Balance commerciale

L’évolution de la balance commerciale en 2018 a porté la marque de l’atténuation du déficit de la balance alimentaire qui s’est contracté de 854 millions de dinars par rapport à l’année 2017 pour revenir à -501 millions grâce à la forte expansion des exportations d’huile d’olive. En revanche, la persistance des tensions sociales au niveau des sites de distribution de phosphates et la faiblesse de la production des produits énergétiques dont les cours se sont fortement amplifiés sur les marchés internationaux au cours de 2018, ont manifestement affecté l’équilibre de la balance des marchandises.

Le déficit de la balance énergétique s’est fortement creusé pour passer, d’une année à l’autre, de 4 à 6,2 milliards de dinars, soit un creusement de 53,2% par rapport à 2017, contribuant ainsi à concurrence de 62% dans le creusement du déficit commercial global. Le déficit commercial [FOB-FOB] s’est élargi en 2018 de 22,7% à 15,75 milliards de dinars ([FOB-CAF] 19 milliards).

D’un autre côté, la poursuite de l’amélioration de la situation sécuritaire a engendré la consolidation des flux financiers issus de l’activité touristique et de la diaspora tunisienne à l’étranger.

Hors déficit commercial (FOB), la Tunisie a dégagé en 2018 un solde cumulé des trois autres composantes de la balance courantes (Services, Revenus des facteurs et Transferts courants) de 3,9 milliards de dinars, soit le second meilleur niveau après celui réalisé en 2014. Le fardeau du déficit commercial a fortement pesé sur le déficit courant qui dépasse pour la première fois la barre des 10 milliads de dinars au niveau de 11,84 milliards, soit 11,2% du PIB contre respectivement 9,9 milliards de dinars et 10,2% en 2017.

Balance des services

L’affermissement du cumul des soldes des composantes de la balance courante, hors solde commercial, est attribué à la consolidation de la balance des services qui dégage un solde positif de 1,89 milliad de dinars, soit en hausse de 156% par rapport à 2017, mais qui reste largement en deçà de la barre des 3 milliards franchis en 2008, 2009, 2010 et 2012.

En effet, en dépit de la forte hausse des recettes touristiques, la balance des services a été freinée par la montée significative des dépenses touristiques des Tunisiens qui partent à l’étranger et des dépenses de transport dont particulièrement les charges de fret, liées aux importations de marchandises.

L’amélioration de la balance des services pour la 3è année consécutive a profité du record historique enregistré au niveau des recettes touristiques qui ont dépassé pour la première fois, le record de 2014 et au passage la barre des 4 milliards de dinars. Ainsi, les recettes touristiques ont enregistré en 2018 une croissance de :

  • 44,6% par rapport à 2017 contre une hausse de l’Euro par rapport au dinar (moyenne annuelle du taux de change) de 14,8%.
  • 12,9% par rapport à 2014 face à une hausse de l’Euro par rapport au dinar (moyenne annuelle du taux de change) durant la période 2014-2018 de 38,8%.

Revenus des facteurs

La balance courante a été lésée par la régression du solde des revenus des facteurs totalisant 1,27 milliard de dinars, contre le record historique de 1,44 milliard enregistré en 2017.

En effet, les dépenses du facteur capital (transferts des revenus des investissements étrangers +10,4% à 2,1 milliards de dinars et intérêts de la dette extérieure : +17,9% à 1,54 milliard de dinars) qui ont atteint un record historique de 3,95 milliards de dinars, ont absorbé une bonne partie des revenus du facteur travail (revenus du travail au titre des économies sur salaires rapatriées par les Tunisiens travaillant à l’étranger) qui inscrivent à leur tour un record historique de 4,96 milliards de dinars.

Transferts courants

Le solde des flux nets au titres des transferts courants s'est stabilisé au niveau de 744 millions de dinars, contrer 787 millions en 2017.

Balance financière

La balance des opérations en capital et financières affiche un solde de 13,5 milliards de dinars, en hausse de 47,1% par rapport à 2017. Les entrées nettes de capitaux extérieurs ont été dopées par les flux des emprunts (publics et privés) nets de remboursement reçus de l’étranger pour un montant record de 10,7 milliards de dinars (contre 6,9 milliards en 2017) et de l’amélioration du solde des flux des IDE pour un montant de 2,59 milliards, contre 1,96 milliard en 2017.

Prêts-emprunts extérieurs nets de remboursement

Les emprunts (nets de remboursement du principal de la dette) encaissés en 2018 auprès des bailleurs de fonds étrangers se répartissaient comme suit :

  • Emprunts MLT de l’administration tunisienne et de l’autorité monétaire : 4,68 milliards de dinars ;
  • Emprunts MLT des entreprises : 0,7 milliard de dinars ;
  • Emprunts CT : 2,7 milliards de dinars ;
  • Autres engagements MLT : 1,15 milliard de dinars.

Les principales opérations de tirages sur les capitaux d’emprunt à MLT effectuées au cours de l’année 2018 ont concerné :

  • Une enveloppe de 358 millions de dinars (122 millions d’euros), au cours du mois de janvier 2018, octroyée par la Banque Africaine de Développement.
  • Un montant de 1,958 milliard de dinars au titre de la 3ème, la 4ème et la 5ème  tranche du crédit octroyé dans le cadre de l'accord conclu avec le FMI « Mécanisme élargi du crédit » pour des montants respectifs de 614 millions de dinars (208 millions d’euros) en mars 2018, 651 millions de dinars (249 millions de dollars) en juillet 2018 et 693 millions de dinars (247 millions de dollars) au cours du mois d’octobre 2018.
  • Un crédit de 288 millions de dinars (120 millions de dollars), au cours du mois d’avril 2018, accordé par le Fonds Monétaire Arabe.
  • Une enveloppe de 298 millions de dinars (100 millions d’euros), au cours du mois de mai 2018, accordé par la Banque Allemande pour le développement et la reconstruction « KFW ».
  • Un crédit de 1,339 milliard de dinars (412 millions d’euros), au cours du mois de septembre 2018, accordé par la Banque Mondiale dans le cadre de l’appui budgétaire.
  • Un emprunt obligataire sur le marché financier international pour une enveloppe de 500 millions d’euros (1,6 milliard de dinars) au cours du mois d’octobre 2018 et ce, dans le cadre du programme d’appui budgétaire.

Par ailleurs, les dépenses au titre du remboursement du principal de la dette extérieure à MLT ont régressé de 7,5% pour revenir à 5,15 milliards de dinars au cours de l’année 2018.

Investissements Directs Etrangers

Sur un autre front, les IDE (solde) se sont améliorés de 32,2% à 2,59 milliards de dinars. Une bonification attribuée aux recettes des IDE qui ont augmenté de 27,3% à 2,74 milliards enregistrant leur meilleur niveau depuis 2008.

L’amélioration des IDE provient principalement du secteur énergétique (+12,3%), des industries manufacturières (+15,9%) et des services (+94,9%).

Le record historique réalisé en 2006 avec des recettes d’IDE de 4,41 milliards de dinars est attribué à la cession de 35% du capital de Tunisie Telecom au profit d’Emirates International Telecommunications (EIT) de Dubai Holding, pour un montant de 2,97 milliards de dinars.

Le second record en termes de flux d’IDE pour la Tunisie était enregistré en 2008. Au cours de cette année, la Tunisie a connu des importants investissements.

Balance des investissements de portefeuille

Le déficit de la balance des investissements de portefeuille s’est contracté pour se situer à 108 millions de dinars, contre un déficit de 155 millions de dinars une année auparavant.

Balance des opérations en capital (les Dons)

L’excédent de la balance des opérations en capital s’est replié pour revenir, d’une année à l’autre, de 445 à 335 millions de dinars dont 222 millions sous forme de dons auprès de la Commission Européenne.

Synthèse

Le déficit courant (11,84 milliards de dinars) a été totalement couvert par le solde positif de la balance financière (13,5 milliards) dopé par les flux d’emprunts auprès des bailleurs de fonds étrangers.

La balance générale des paiements de la Tunisie a dégagé ainsi en 2018 un excédent de 1,65 milliard de dinars, contre un déficit de 2 milliards en 2017. Le niveau des avoirs nets en devises a atteint 13,97 milliards de dinars, soit l’équivalent de 84 jours d’importation, au terme de l’année 2018, contre respectivement 12,88 milliards de dinars et 93 jours d'importation à la fin de l'année 2017.

A fin septembre 2018, la dette extérieure brute de la Tunisie a augmenté de 12% par rapport à son niveau de fin 2017 et de 37,7% comparé à fin 2016. Au 30 septembre 2018, la dette extérieure de la Tunisie a totalisé 93 milliards de dinars dont 53% d'engagements de l’administration et 7,3% des autorités monétaires.

Moez Hadidane



DERNIERS ARTICLES DE L'AUTEUR