se connecter recherche

Performance, capitalisation, capitaux échangés ... rétrospective boursière 2017

Par Moez Hadidane, le 02/01/2018
Il y a 0 commentaires sur cet article

Moez Hadidane

La masse bénéficiaire consolidée des sociétés cotées a enregistré en 2016 un accroissement de 68,5 millions de dinars, soit une hausse de 6% intégrant un déficit record de TUNISAIR de 196,6 millions de dinars, au même temps qu’un bénéfice historique de la BNA de 149 millions.

En dépit des difficultés économiques, l’indice général de la bourse de Tunis termine l’année avec un rendement positif de 14,45% tiré par le bancaire avec une contribution de 9,11% et l’agro-alimentaire de 4,28%. Le marché anticipe ainsi une poursuite de la croissance des bénéfices pour 2018.

Selon les derniers chiffres publiés par les sociétés de la cote, le RNPG des sociétés cotées (hors SITS et MIP) devrait enregistrer en 2017, une croissance de 168 millions de dinars (+14%) et ce compte tenue d’une contribution conjoncturelle de 5% sur les bénéfices des banques, les établissements financiers et  les compagnies d’assurance et d’une cotisation des banques au fonds  de  garantie  des  dépôts  bancaires qui coutera aux banques 153 millions de dinars (au 30 septembre 2017, ce fonds n’est pas encore constitué).

La capitalisation boursière du marché a franchi en 2017 la barre des 20 milliards de dinars puis celle de 21 milliards pour terminer l’année à 21,852 milliards de dinars, soit un accroissement de 13,2% dont 11,8% émanant d’un effet hausse des cours.

Toutefois, cette embellie est à relativiser, le TUNINDEX exprimé en Euro a enregistré une baisse de 5,62% et a limité son rendement positif à seulement 7,82% exprimé en dollar. De même, la capitalisation boursière n’a progressé en dollar que de 6,66%. Ramené en Euro, elle a, au contraire, baissé de 6,63%.

L’année 2018 sera difficile pour la plupart des secteurs, en particulier, les sociétés importatrices de matières premières ou de produits finis et qui réalisent leurs ventes sur le marché local, les sociétés vulnérables à la hausse du TMM dont les flux d’exploitation couvrent à peine les décaissements de service de la dette. Toutefois, les exportatrices à faibles intrants importés et les banques devront tirer leur épingle du jeu en 2018.

Performance par titre

Le palmarès de fin d’année affiche 38 baisses face à 43 progressions. Les rendements de l’année varient entre une baisse de 69,8% enregistrée par CELLCOM et une hausse de 72,4% réalisée par TELNET Holding. Ce sont justement les valeurs des TIC qui se sont positionnées des deux bouts du palmarès de l’année. En effet, les sociétés à grandes valeurs ajoutées technologiques produites localement comme TELNET et ONE TECH et/ou à fortes intensités capitalistiques (grandes barrières à la concurrence) comme SOTUVER et dont l’Out Put est orienté principalement à l’export ont dominé le podium des meilleures performances de l’année 2017.

A l’opposé, les valeurs technologiques réalisant l’essentiel de leur chiffre d’affaires sur le marché local et dont la valeur ajoutée du produit est importée, sont  les titres qui ont le plus soufferts en 2017.

Performance par secteur

Le secteur des technologies se positionne à  la tête du classement, soutenu par la meilleure performance de l’année, à savoir TELNET, ainsi que par HEXABYTE qui s’est bonifiée de 31,7%. Le secteur des biens et services industriels a profité à son tour de l’envolée des titres ONE TECH HOLDING et SOTUVER.

A l’inverse, le secteur des Télécommunications, s’enfonce dans le rouge sous le fardeau des titres SERVICOM et TAWASSOL GROUP HOLDING.

Les grands poids lourds de la cote, à savoir le bancaire et l’agro-alimentaire, affichent une performance respective de 20% et 19,5%.

Performance TUNINDEX

Après une tendance haussière amorcée depuis le 17 février 2017 et culminée à son plus haut historique le 4 septembre à 6 382,25 points, affichant à cette date un YTD de 16,28%, le Tunindex abandonne 1,57% durant la période restante affecté par la divulgation des premiers échos des mesures prévues dans le projet de la loi de finances 2018. Le Tunindex termine l’année avec une performance annuelle de 14,45%.

Le Tunindex20, indice des vingt plus grandes capitalisations boursières les plus liquides sur le marché, a surperformé l’indice général de la bourse de Tunis, avec une performance annuelle de 21,55% pour finir l’année à 2 822,58 points. 

Cette bonne prestation est attribuée à la progression d'une quinzaine de valeurs particulièrement la hausse des titres  BIAT et ATTIJARI BANK de 41,6% chacune, Poulina Group Holding (55,0%), mais aussi de Magasin General qui a intégré le TUNINDEX20 en octobre 2017 et de One Tech Holding ayant intégré l’indice début avril 2017.

Performance indices en devises

En 2017, le dinar s’est déprécié de 21,3% vis-à-vis de l’euro et de 6,1% vis-à-vis du dollar US. En conséquence, le TUNINDEX exprimé en euro a enregistré une baisse de 5,62% et a limité son rendement positif à seulement 7,82% exprimé en dollar.

Contribution par  secteur et valeur dans la performance du TUNUNDEX

Sur les 14,45% de performance du TUNINDEX, 9,11% proviennent du bancaire, 4,28% du secteur agro-alimentaire, 0,81% du secteur biens et services industriels et 0,50% (nets de contributions négatives) des autres secteurs. Dix valeurs ont contribué dans la performance du TUNIDEX de 15,34%.

Bénéficiant d’une performance de 41,6%, la BIAT a contribué, à elle seule, de 4,01% dans la performance globale du TUNUNDEX. La SFBT y a contribué de 2,69% et ATTIJARI BANK de 1,91%.

Nouvelles introductions en bourse

La bourse de Tunis a enregistré en 2017 deux modestes introductions, SANIMED sur le marché alternatif et  Société Atelier du Meuble Intérieurs sur le marché principal, représentant ensemble 0,4% de la capitalisation boursière du marché à l’ouverture de l’année. Le nombre des sociétés cotées est porté de 79 à 81.

Levée de fonds des sociétés cotées

Les sociétés admises à la cote de la BVMT ont levé en numéraire 187,8 millions de dinars dont 102 millions provenant de l’augmentation de capital de la BH et 37,6 millions via des augmentations de capital réservées (avec suppression des droits préférentiels de souscriptions).

Capitalisation boursière

La capitalisation boursière du marché est passée de 19,3 milliards de dinars fin 2016 à 21,85 milliards en 2017, soit un accroissement de 2,55 milliards de dinars équivalent à un gain de 13,2%  intégrant une hausse de 0,266 milliard provenant d’un effet papier, soit de 1,4% (levées de fonds et nouvelles admissions) et 2,285 milliards de dinars d’un effet prix, soit 11,8%.

Cette forte progression est attribuée principalement à un effet prix engendrant l'accroissement de la valorisation des poids lourds de la cote : Poulina Group Holding (+615 MD), BIAT (+548 MD), Attijari Bank (+358 MD), SFBT (+333,6 MD), One Tech Holding (+259 MD) et SAH (255 MD).

Il est à noter que la BT a perdu sa place de 3ème plus grande capitalisation du marché au profit de POULINA GH.  Aussi, SAH passe de 11ème à 7ème, OTH de 14ème à 10ème et MG de 21ème à 14ème.

La SFBT reste toujours le plus grand poids lourd de la cote avec une capitalisation de 3,613 milliards de dinars suivie par BIAT avec 2,074 milliards.

Capitalisation boursière en devises

Si la capitalisation boursière de la cote a augmenté en 2017 de 13,2%, elle n’a progressé en dollar que de 6,66%. Ramené en euro, la capitalisation a au contraire baissé de 6,63%.

La participation étrangère

En 2017, les acquisitions de titres cotés par les étrangers ont totalisé un montant de 192 MD contre des cessions de l'ordre de 346 MD, ce qui fait ressortir un flux net négatif de 154 MD.

La capitalisation boursière détenue par les étrangers à fin décembre 2017 s'est accrue (effet prix) de 374 millions de dinars passant de 4.719 MD en 2016 à 5.094 MD. Toutefois, la part des étrangers dans la capitalisation boursière a baissé de 114 points de base passant de 24,45% à 23,31%.

Cette baisse est principalement due, d'une part, à la sortie de la Société Financière Internationale (Banque Mondiale) d’Amen Bank par la cession de 9,998% du capital de la banque, et d'autre part, de la sortie de la banque italienne « Intesa » des 6% qu’elle détenait dans le capital de le BIAT.

Capitaux échangés

Les capitaux échangés sur la cote de la bourse (actions et obligations), ont totalisé 2.408 millions de dinars contre 1.740 millions de dinars en 2016.

Sur le compartiment titres de capital, le volume a atteint 2.243 millions de dinars en hausse de 35,9% par rapport à 2016. Ce volume serait en baisse de 12,8% si ce n’est les transactions de bloc enregistrées le dernier jour de l’année sur la valeur DELICE Holding pour 802,6 millions de dinars, représentant 35,8% des capitaux échangés sur les actions en 2017. En effet, la bourse de Tunis a connu le 29 décembre 2017, des transactions de bloc portant sur 45.860.344 actions DH représentant 83,5% du capital de la société. Toute la participation de Monsieur Meddeb a changé de main pour être probablement logée dans une structure ad-hoc.

Hors transactions de bloc sur Délice Holding, le volume moyen quotidien des échanges a baissé en 2017 au niveau de 5,7 MD  contre 6,9 MD en 2016.

Par ailleurs, le titre SFBT a accaparé 177,77 millions de dinars de volume, dopé par les transactions de bloc du 19 juin 2017 pour 50 millions de dinars et trois blocs le 4 octobre 2017 pour 50,16 millions de dinars dans le cadre du désengagement de la BNA de ses participation sur le titre. A noter également la réalisation de 16 transactions de bloc le 17 novembre 2017 pour un montant global de 20,128 millions de dinars, dont les étrangers font partie cette fois du côté vendeurs.

Suivant les pas de SFBT, la BIAT a cumulé sur l‘ensemble de l’année 2017 une enveloppe de 174 millions de dinars dopé par les transactions de bloc réalisées le 10 mai 2017 pour 100 millions de dinars  faisant l’entrée dans le capital de la BIAT du Groupe Horchani et la sortie de la première banque en Italie INTESA Sanpaolo.

Le titre BIAT a enregistré également le 27 novembre 2017 la réalisation d’une transaction de bloc pour 27,465 millions de dinars, ainsi que deux transactions de bloc le 28 décembre 2017 pour un montant global de 10,964 millions de dinars.

Moez Hadidane

Gestionnaire de fonds- BMCE Capital Asset Management



DERNIERS ARTICLES DE L'AUTEUR