ilboursa arabic version ilboursa

L’Algérie se dit prête à renforcer ses livraisons de gaz vers l’Italie

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

L'Algérie se dit prête à approvisionner davantage l'Italie en gaz à court, moyen et long termes afin de l'aider à compenser les éventuelles répercussions économiques de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, s'est rendu hier en Algérie pour s'entretenir avec son homologue algérien sur la sécurité énergétique italienne et européenne à la lumière de la crise en Ukraine.

L'Algérie est le deuxième fournisseur de gaz de l'Italie derrière la Russie. Il existe une capacité toujours pas exploitée sur le gazoduc Transmed, ce qui pourrait " augmenter les approvisionnements du marché européen ", selon le président-directeur général de la Sonatrach, Toufik Hakkar.

Il est à souligner que l'Italie importe environ 95% du gaz qu'elle consomme et constitue l'un des pays européens les plus dépendants du gaz russe. Quant à l'Algérie, elle exporte aux alentours de 22 milliards de mètres cubes via le gazoduc Transmed, qui passe par la Tunisie, laissant une capacité d'exportation restante de 10 milliards de mètres cubes, selon l'ancien ministre algérien de l'Énergie Abdelmajid Attar. En outre, les unités de liquéfaction ne sont exploitées qu'à moitié en Algérie.

A cela s'ajoute le fait que l'Europe représente " le marché naturel de prédilection " pour l'Algérie, selon le président-directeur général de la Sonatrach, étant sonné que le géant des hydrocarbures fournit près de 11% des importations européennes de gaz.

Mariem Ben Yahia

Publié le 01/03/22 11:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False