ilboursa arabic version ilboursa

L’Algérie ambitionne de devenir l’un des principaux exportateurs d’engrais au monde

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

L'Algérie ambitionne de rejoindre les grands pays producteurs d'engrais avec une production annuelle de 6 millions de tonnes. Tahar Houaine, PDG du groupe chimique algérien, Asmidal, a déclaré que les perspectives de production d'engrais du pays sont très prometteuses.

En effet, suite au partenariat signé au mois de mars entre l'Algérie et deux sociétés chinoises, l'exploitation du gisement de Tébessa disposera d'une capacité de production de 6 millions de tonnes par an.

Le PDG d'Asmidal a ajouté que l'Algérie vise à faire un saut qualitatif dans la production d'engrais et cherche à développer ce secteur important pour assurer la sécurité alimentaire. Le mégaprojet de Tébessa devrait créer des milliers d'emplois tout en stimulant l'activité économique dans la région. Par ailleurs, le pays nord-africain considère les engrais comme étant un matériau stratégique offrant un soutien au secteur agricole pour améliorer les rendements de production.

Lancé au mois de mars 2022, le Projet Phosphates Intégré (PPI) pourrait permettre à l'Algérie de devenir l'un des principaux pays exportateurs d'engrais et de fertilisants. Le PPI ambitionne de positionner le pays comme étant l'un des leaders dans l'export d'engrais et de fertilisants.

Actuellement, l'Algérie produira plus de 6 millions de tonnes de produits phosphatés, selon les autorités, qui travaillent conjointement avec la Chine, premier producteur mondial de phosphate. L'Algérie exprime ainsi sa volonté à concurrencer le Maroc, qui possède l'essentiel des réserves de phosphates et qui reste le premier exportateur du minerai au monde.  

Il est intéressant de noter que les exportations algériennes de phosphate avaient doublé au premier semestre 2022 pour se situer à 955 mille tonnes, représentant 14 milliards de dinars, soit un peu plus de 102 millions de dollars.

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, l'avait alors annoncé lors de sa présentation à la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l'examen des budgets sectoriels inclus dans le projet de loi de finances (LF-2023).

Mariem Ben Yahia

Publié le 16/01/23 13:10

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False