ilboursa arabic version ilboursa

Démarrage de la production du vaccin chinois Sinovac en Algérie

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

L'Algérie ambitionne d'exporter vers l'Afrique le vaccin anti-covid du laboratoire chinois Sinovac, Coronavac, avec le démarrage de la production aujourd'hui. Lundi, le ministre algérien de l'Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a indiqué que la fabrication des inoculations se fera depuis l'usine Saidal de Constantine.

En lançant la production des vaccins de Sinovac sur son territoire, l'Algérie s'est fixée deux objectifs. Le premier concerne la satisfaction de la demande locale des inoculations contre le Covid-19 alors que le deuxième repose sur l'exportation des vaccins vers l'Afrique. La deuxième cible établie par l'Algérie pourrait remédier au retard des campagnes de vaccination sur le continent.

En effet, seulement 6% des Africains ont reçu au moins une dose, contre plus de 50% en Europe et en Amérique. L'Afrique a le plus faible taux de vaccination comparé aux autres continents.

Le ministre algérien de l'Industrie pharmaceutique a indiqué que l'Algérie peut fabriquer 320.000 doses de Sinovac par jour, " en travaillant 8 heures par jour ". Il a également déclaré que l'Algérie pourrait " produire jusqu'à 200 millions de doses par an, rien qu'avec cette unité de fabrication de Saidal à Constantine ", a-t-il ajouté. Le groupe pharmaceutique public Saidal entamera la production des inoculations à partir d'aujourd'hui, à Constantine pour produire 5 millions de doses à partir de janvier 2022, puis 96 millions de doses d'ici fin 2022, selon le ministre.

Par ailleurs, Lotfi Benbahmed a annoncé la visite d'une délégation de l'agence spécialisée de santé de l'Union africaine en Algérie, qui s'étendra du 13 au 18 octobre. " Cette agence africaine dispose de moyens considérables pour acheter le vaccin algérien ", a-t-il expliqué.

Il convient de noter que le projet de fabrication du vaccin anti Covid-19 sur le territoire algérien remonte au printemps dernier. En effet, un partenariat avait été engagé avec la Russie pour la production du vaccin Sputnik-V. Un délai de six mois avait été avancé, soit l'entrée dans la phase de production effective dès le mois de septembre en cours. Néanmoins, ce ne sera pas le vaccin russe qui sera le premier à être produit par l'Algérie.

Mariem Ben Yahia

Publié le 29/09/21 11:28

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

tIxUtF0WFOnAjyLboSa_XYba1ooQVaaRiQdWjBX80Vs False