ilboursa arabic version ilboursa

Algérie : Sonatrach annonce un plan d'investissement quinquennal de 40 milliards de dollars

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

L'entreprise pétrolière et gazière nationale d'Algérie, la Sonatrach, prévoit d'investir 39 milliards de dollars au cours de la période 2022-2026. Le montant dépensé sur les cinq prochaines années se fera en dinars algériens à hauteur de 51%. Le PDG de la Sonatrach, Toufik Hakkar, a souligné que le projet consiste en l'amélioration de la cadence de plusieurs gisements mais également en la mise en production de nouveaux puits.

Le PDG de la Sonatrach a indiqué que " la volonté tangible de Sonatrach, de s'inscrire dans une démarche intégrative des entreprises nationales quant à la réalisation de ses projets, leur garantissant ainsi des plans de charge et permettant au pays, des économies importantes en devises ".

Par ailleurs, Toufik Hakkar a annoncé que la société d'hydrocarbures s'apprêtait à reprendre ses projets pétroliers en suspens en Libye. Il a ajouté que Sonatrach œuvre avec ses partenaires libyens à la réunion des conditions de retour afin de sécuriser les travailleurs et les équipements. " Nous avons engagé d'importants investissements en matière de prospection de pétrole et de gaz et nous n'allons pas laisser ces découvertes sans développement ". Des visites en Libye sont prévues avant la fin février pour négocier le retour de la Sonatrach, a-t-il précisé.

La Sonatrach semble avoir les coudées franches étant donné que ses revenus ont explosé de 70% en 2021 par rapport à un an auparavant, toujours selon son PDG. Le moteur de la hausse affichée est l'accroissement de ses exportations d'hydrocarbures en valeur au vu des nombreux rallyes haussiers observés au cours de 2021.

En effet, l'entreprise nationale a réalisé des exportations d'hydrocarbures d'une valeur de plus de 34,5 milliards de dollars, contre 20 milliards de dollars en 2020. En ce qui concerne les revenus générés par le marché national, ils se sont établis à 2,5 milliards de dollars. Le PDG de la Sonatrach qualifie cette performance de " positive ", offrant à l'entreprise des possibilités d'investissement.

Il est vrai qu'environ 95% des revenus étrangers de l'Algérie proviennent des ventes de pétrole et de gaz. Néanmoins, l'historique de la Sonatrach est entaché de scandales de fraudes managériales depuis les années 2000. En outre, il est nécessaire de rappeler l'affaire du fuel frelaté expédié au Liban en 2020 par l'une des filiales de Sonatrach, SPC Londres.

Mariem Ben Yahia

Publié le 04/01/22 08:59

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

kqC3RxadVQUxfqcchqvDJ7N3JJjN-BsE6ichWApCMtg False