bourse tunis

Algérie : Le projet de loi de finances 2020 prévoit l'annulation de la règle 51/49

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

Le gouvernement algérien a examiné hier mercredi 11 septembre 2019 l'avant-projet de la loi de finances pour l'année 2020. Selon le communiqué du Premier ministère, plusieurs dispositions ont été introduites dans le cadre du projet de budget pour l'exercice prochain.

Pour l'essentiel, ces dispositions concernent la rationalisation des dépenses publiques, la levée de la règle 51/49 pour les secteurs non stratégiques, l'autorisation pour les entreprises publiques de recourir à l'emprunt extérieur, l'instauration d'un impôt sur la fortune et la levée de l'interdiction d'importer des véhicules d'occasion de moins de 3 ans.

L'Algérie n'a jamais connu un taux de désinvestissement tel que celui qui a lieu depuis le début de la crise politique en Algérie. De nombreuses firmes étrangères sont pénalisées par l'absence de perspective à court et moyen terme et par le ralentissement de la machine économique. Un départ massif des entreprises étrangères achèverait de mettre le pays à genoux et compliquerait la tâche aux détenteurs du pouvoir actuels.

Les prévisions de la future loi de finances, lit-on dans le communiqué du Premier ministère, tablent sur une baisse de 9,2% des dépenses publiques grâce à un repli de 1,2% des dépenses de fonctionnement et de 20,1% des dépenses d'équipement. L'avant-projet de loi prévoit une augmentation de 5,3% des ressources ordinaires et une baisse de 8,3% de la fiscalité pétrolière qui atteindra 2.200 milliards de dinars algériens.

O.E.O

Publié le 12/09/2019 09:41:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.