ilboursa arabic version ilboursa

Algérie : L'inflation atteint un record historique de 9,2% en octobre

ISIN : DZ0000000000 - Ticker : DZIDX.dz
La bourse d'Alger est fermée

Dans un contexte mondial de poussée inflationniste, l'économie algérienne ne semble pas être épargnée par les pressions de hausse générale des prix. L'inflation s'est située à 9,2% au mois d'octobre, par rapport à la même période l'année dernière, illustrant une envolée de 6 points de pourcentage en une année. Il s'agit d'un record historique, selon le gouverneur de la Banque d'Algérie, Rostom Fadhli.

Les viandes rouges et blanches ont observé la plus forte variation, selon le gouverneur. Les poissons frais, les œufs, les pâtes alimentaires, les conserves, les légumes frais et secs ont également dynamisé l'inflation.

La hausse des prix s'explique en grande partie par la suppression progressive du système de subvention des produits de base, en place depuis les années 1960. Il est question de réduire les dépenses de l'Etat étant donné que le coût de la politique sociale en place représente 10% du Produit Intérieur Brut (PIB) algérien.

Toujours est-il qu'en Algérie, l'information statistique inspire des doutes quant à la fiabilité de ces données puisqu'à la date du 18 décembre, l'agence de presse algérienne a révélé que l'inflation " s'est située autour de 5% à la fin de l'année en raison de la hausse des prix des matières premières et des coûts de la logistique dans le monde ".

A la mi-septembre, le Premier ministre algérien a indiqué que " la reprise économique est en bonne voie avec un taux de 2,8% au premier trimestre […], qui reste un indicateur positif pour l'emploi et la stabilité des prix ".

Il est à souligner que les autorités algériennes ont opté pour un ensemble de mesures pour remédier à la forte baisse du pouvoir d'achat des Algériens. Ainsi, le Président Abdelmadjid Tebboune et son gouvernement ont décidé de réduire l'impôt sur le revenu global pour les bas salaires mais aussi de revoir les salaires des fonctionnaires à la hausse.

Les nouvelles décisions devraient entrer en vigueur en janvier 2022 avec l'exécution du nouveau budget de l'État.

Mariem Ben Yahia

Publié le 22/12/21 12:07

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

kqC3RxadVQUxfqcchqvDJ7N3JJjN-BsE6ichWApCMtg False