ilboursa arabic version ilboursa

Tunisie : Le dinar s’est déprécié de 17% face à l’euro depuis le début de l'année

ISIN : XD0009762986 - Ticker : EURTND
La bourse Ouvre dans 10h19min

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a dressé dans son dernier rapport relatif aux évolutions économiques et monétaires durant les huit premiers mois de l'année, l'état des paiements extérieurs et celui du taux de change du dinar vis-à-vis des devises internationales.

Ainsi, il y est précisé que le déficit de la balance commerciale s'est encore détérioré à fin août 2017, soit 10,069 milliards de dinars contre 8,253 milliards une année auparavant. Selon la BCT, le renforcement des exportations, durant les 8 premiers mois de 2017 (+18,1% ou +3,356 milliards de dinars), soutenu principalement par la bonne performance du secteur des IME, n'a pas réduit le déficit commercial en raison de la forte accélération des importations de 19,3% ou de +5,171 milliards de dinars.

Par ailleurs, la détérioration du déficit commercial est induite principalement par le rythme accéléré du déficit de la balance alimentaire et les difficultés enregistrées dans le secteur énergétique fortement fragilisé par le repli de la production nationale et la persistance d'un climat social tendu concomitamment à la poursuite de la hausse de la consommation, précise la BCT dans son rapport.

De même, la balance des mines et du phosphate demeure confrontée à un problème d'écoulement de stock. En effet, et malgré une hausse de la production de 30,4% à fin août , la principale clientèle de la Tunisie (Inde et Brésil) s'est retournée vers d'autres marchés, à cause des interruptions répétées des activités d'extraction, engendrant le non-respect des engagements de livraison.

Par contre, pour le secteur touristique, la BCT précise qu'en dépit du retour timide de la clientèle européenne, les recettes ont affiché une nette reprise pour s'établir, rien que pour le mois d'août, à 674 millions de dinars contre 469 millions une année auparavant. La BCT précise que l'amélioration constatée dans le secteur touristique est même vérifiée lorsque les recettes touristiques sont exprimées en euro.

Les revenus du facteur travail ont enregistré à fin août une hausse remarquable de 44,7% en glissement annuel. Hors effet change (c'est à dire, en les exprimant en euro), ces revenus ont également affiché une hausse de 28% pour atteindre un niveau historiquement élevé de 175 millions d'euros, au mois d'août, note l'institut d'émission.

Le rythme de détérioration du déficit de la balance des opérations courantes s'est établi à 6,6% au terme des huit premiers mois 2017, en raison des évolutions au niveau aussi bien de la balance des services que des revenus des facteurs. Et selon la BCT, l'effort visant la réduction du déficit courant mérite d'être poursuivi afin d'assurer la soutenabilité de la dette extérieure.

Par ailleurs, la BCT souligne que malgré la forte détérioration du déficit commercial, le solde général de la balance des paiements s'est établi, au terme des huit premiers mois 2017, à +361 millions de dinars contre -1,150 milliard de dinars une année auparavant. Elle précise que cette performance est portée essentiellement par la mobilisation d'importantes ressources extérieures dont, tout récemment, le crédit accordé par la BIRD en août 2017 pour un montant de 456,1 millions d'euros.

Le rapport de la  BCT précise que la persistance des déséquilibres extérieurs est de nature à induire davantage de pression sur les réserves en devises, rendant ainsi la gestion du taux de change, à travers ses interventions, une tâche de plus en plus ardue. Ainsi, depuis le début de l'année et jusqu'au 19 septembre 2017, le dinar s'est déprécié vis-à-vis de l'euro et du dollar américain, respectivement de 16,7% et 4,1%.

©ilBoursa.com

Publié le 09/10/17 13:20

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

QSalLLj6CMRadPBjvMEsTJWL4nbsTP3HuT_fn7AQBls False