se connecter recherche

Tunisie : Le déficit commercial s'établit à plus de 1,5 milliard de dinars en janvier

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 58h55min

La dérive du déficit de la balance commerciale de la Tunisie se poursuit en 2019. Le maintien du rythme élevé de croissance des importations en est la cause fondamentale.

Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur (aux prix courants) durant le mois de janvier 2019 viennent de tomber. Le déficit commercial s’est aggravé de plus de 355 millions de dinars par rapport à janvier 2018 pour s’élever à 1,57 milliard de dinars, selon les données de l’Institut National de la Statistique (INS).

Les chiffres de l’INS montrent que les exportations ont augmenté en janvier dernier de 21,9%, contre +38,9% durant le mois de janvier 2018 pour atteindre 3,81 milliards de dinars, contre 3,13 milliards un an plutôt. Quant aux importations, elles ont enregistré une hausse de 24%, contre +25% durant le mois de janvier 2018 pour s’établir à 5,38 milliards de dinars, contre 4,34 milliards en janvier 2018.

A cet effet, le taux de couverture a enregistré une diminution de 1,2 point de pourcentage par rapport au mois de janvier 2018 pour s’établir à 70,9%.

Les importations maintiennent un rythme élevé de croissance

L’augmentation des importations de 24% est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs. En effet les importations ont enregistré des augmentations de 38,8% pour les biens d’équipement et de 26,6%, pour les produits énergétiques, sous l’effet de la hausse de nos achats de gaz naturel (249,2 MD contre 153,7 MD) et des produits raffinés (493,2 MD contre 432,5 MD).

De même les importations en matières premières et demi-produits augmentent de 10,4%, celles des produits agricoles et alimentaires de base de 6%, ainsi que les mines, phosphates et dérivés de 1,2%.

Baisse du rythme de progression des exportations

L’augmentation observée au niveau de l’exportation (+21,9%) durant le mois de janvier 2019 a concerné la majorité des secteurs mais à un rythme moins accéléré que l’année dernière. En effet, des accroissements ont été enregistrés dans le secteur des mines, phosphates et dérivés de 74%, le secteur des industries manufacturières de 46,6%, le secteur des industries mécaniques et électriques de 29,6%, le secteur de l’énergie de 18,4% et le secteur textile et habillement et cuirs de 16,3%.

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une baisse de 10,3%, suite à la diminution de nos ventes en huiles d'olives (145,5 MD contre 236,2 MD).

Le déficit avec la Chine continue de se creuser

Le solde de la balance commerciale en janvier ressort déficitaire suite au déséquilibre enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-507 MD), la Turquie (-250 MD), l’Algérie (-168,2 MD), la Russie (-155,2 MD) et l’Italie (-95,4 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement avec notre premier partenaire, la France, de 319,5 MD, la Libye de 88,2 MD et le Maroc de 39,1 MD.

Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de 2,64 milliards de dinars (-1,96 milliard en janvier 2018), et excédentaires sous le régime offshore de 1,07 milliard de dinars (+755,5 MD en janvier 2018).

Omar El Oudi

Publié le 10/02/19 20:08

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.