arabic version ilboursa
bourse tunis

Quelles sont les principales locomotives des exportations marocaines en 2021 ?

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca ouvre dans 38h41min

Les exportations marocaines se sont élevées à plus de 19 milliards d'euros, soit 201 milliards de dirhams sur les huit premiers mois de cette année. Les performances du royaume à l'export se sont appréciées de 23,8% par rapport à fin août 2020, soit à leur plus haut niveau en cinq ans.

L'industrie automobile marocaine a le vent en poupe. Les exportations dudit secteur se sont élevées à 5 milliards d'euros, soit 52 milliards de dirhams à fin août. La valeur atteinte est en progression de 25,5%, en glissement annuel, selon une note mensuelle de l'office des changes.

L'augmentation des ventes réalisées dans le segment de la construction a été motrice de l'évolution des exportations de l'industrie automobile. En effet, elles se sont appréciées de 32% au titre des huit premiers mois de 2021. Les ventes effectuées au niveau du segment du câblage affichent la deuxième plus forte évolution avec un accroissement de 16,5%.

Les expéditions des phosphates et dérivés se placent en tant que deuxième locomotive des exportations chérifiennes en générant 4,4 milliards d'euros, soit 46,3 milliards de dirhams. Le montant drainé est en hausse de 42,2% sur un an. La valeur affichée est un sommet jamais atteint depuis quatre années. Le premier exportateur de phosphates doit ses performances aux ventes d'engrais naturels et chimiques mais également à celles d'acide phosphorique et aux phosphates.

Les exportations du textile et cuire sont également un des fers de lance de l'économie chérifienne. Le secteur est le troisième plus prolifique même si son niveau reste en deçà de celui réalisé à la même période de 2017 à 2019. Les exportations du secteur se sont améliorées de 23,6% sur un an. L'évolution est imputée à l'augmentation des ventes de vêtements confectionnés de 343 millions d'euros, soit 3 milliards de dirhams mais également à celle des articles de bonneterie de 120 millions d'euros, soit 1,26 milliard de dirhams.

En même temps, les importations se sont consolidées de 23,2% sur les huit premiers mois de l'année pour s'élever à 3,6 milliards d'euros, soit 37,7 milliards de dirhams. Par conséquent, le déficit de la balance commerciale marocaine a atteint 13 milliards d'euros, soit 136,5 milliards de dirhams à fin août. Il s'est creusé de 22% par rapport à la même période de l'année 2020.

Mariem Ben Yahia

Publié le 04/10/2021 11:40:37

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.