ilboursa arabic version ilboursa

Maroc : Le PLF 2022 donne un stimulus au secteur industriel en abaissant le taux de l'IS

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca ouvre dans 9h46min

Au Maroc, le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2022 a été adopté à la majorité par la première instance législative, la Chambre des Représentants. Le projet a obtenu l'aval de 206 députés alors que 67 autres s'y sont opposés. La prochaine étape repose sur la validation du PLF 2022 par l'Assemblée nationale.

Le PLF 2022 prévoit 9 milliards de dirhams, soit l'équivalent de 867 millions d'euros, de crédits supplémentaires pour les secteurs sociaux, tels que l'emploi, la santé et l'éducation, mais également pour la préservation du pouvoir d'achat.

Les amendements phares proposés par l'exécutif portent sur la baisse du taux de l'Impôt sur les Sociétés (IS) pour les entreprises industrielles de 28% à 26%. En sus d'encourager l'émergence des secteurs d'avenir, le Maroc n'oublie pas de sécuriser les secteurs existants affectés par près de deux années de crise sanitaire.

Pierre angulaire de l'action de l'État, le projet de budget du royaume pour l'année prochaine présente également un élargissement de la base d'application de la contribution sociale de la solidarité sur les bénéfices au titre de l'année 2022. De surcroît, les Représentants ont validé la prolongation de l'exonération de l'Impôt sur le revenu payé au salarié jusqu'au 31 décembre 2022.

La baisse des frais d'importation liés au plastique du type téréphtalate d'éthylène de 10% à 2,5% et l'application des frais d'importation sur les tubes et lampes à incandescence au taux de 17,5% au lieu de 40% ont également été approuvées. Il s'agit aussi de la mise en place progressive de taxes intérieures sur la consommation applicables aux articles, appareils et équipements fonctionnant à l'électricité et de la diminution des composantes des TIC applicables aux appareils électroniques et aux batteries pour véhicules.

Les secteurs sociaux se taillent la part du lion dans le PLF 2022. Toujours est-il que les partis de l'opposition ont appelé à tracer une feuille de route pour la relance " parfaitement claire et perceptible pour les citoyens ". Le point sur lequel l'exécutif et l'opposition s'accordent est la lutte contre les retombées économiques et sociales du Covid-19, qui reste un des socles du PLF 2022.

Mariem Ben Yahia

Publié le 17/11/2021 08:24:24

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.