ilboursa arabic version ilboursa

L’économie américaine recule de 1,4% au premier trimestre 2022

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ferme dans 2h27min

Au premier trimestre de l'année, le Produit Intérieur Brut (PIB) américain s'est contracté de 1,4% en rythme annuel. Le recul marque la pire performance depuis le premier trimestre de 2009, lorsque le monde affrontait les conséquences de la crise financière.

La chute est attribuée à aux effets des contaminations élevées liées au variant Omicron, à la diminution des dépenses publiques et à d'autres facteurs tels que les problèmes de la chaîne d'approvisionnement ou encore une forte inflation.

Les données du premier trimestre 2022 représentent une rupture par rapport à la progression de 1,7% de la conjoncture américaine enregistrée au quatrième trimestre 2021. L'évolution de la richesse produite par la première économie mondiale sur les trois premiers mois de l'année est également en-dessous du 1,2% initialement prévu.

Toutefois, l'envolée des prix de l'or noir, observée depuis octobre 2020, lors de la réouverture des économies, jusqu'à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, en février 2022, pourrait tendre la conjoncture américaine. En effet, cinq des récessions économiques américaines depuis le milieu des années 16970 ont été précédées d'une forte hausse des prix du pétrole.

L'effritement de la croissance américaine fait planer des inquiétudes de plus en plus persistantes quant à l'évolution de la conjoncture européenne. En effet, certains pays comme la France ou encore l'Espagne ont enregistré des taux de croissance quasi-nulle en rythme trimestriel, faisant apparaître le spectre de la stagflation, qui allie faible croissance et inflation. En effet, selon une maxime célèbre, lorsque les États-Unis éternuent, une partie du monde s'enrhume.

Mariem Ben Yahia

Publié le 29/04/22 12:54

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False