ilboursa arabic version ilboursa

Le premier constructeur marocain NEO Motors s'apprête à commercialiser ses voitures

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca Ouvre dans 30h27min

L'évolution constante de l'industrie automobile mondiale a connu un nouveau chapitre avec l'émergence d'initiatives visant à développer des voitures "made in" des pays spécifiques. Dans cette lignée, le Maroc se prépare à la commercialisation de sa première voiture de fabrication locale, propulsée par l'entreprise marocaine Neo Motors.

Après avoir dévoilé en mai dernier ce modèle entièrement assemblé sur le sol marocain, l'entreprise locale s'apprête à le mettre en vente dès ce mois de novembre. La voiture Neo Motors, emblématique de cette avancée, se distingue par ses caractéristiques uniques, dont un toit repliable, un coffre spacieux de 350 litres, et un équipement complet.

Du côté des tarifs, le modèle à trois cylindres sera proposé à 17.200 dollars, tandis que le modèle à quatre cylindres sera disponible à 18 200 dollars.

Située dans la région de Kénitra, l'usine de Neo Motors a la capacité de produire jusqu'à 27 000 véhicules par an, consolidant ainsi la croissance de l'industrie automobile marocaine. La première voiture Neo avait été dévoilée en mai au Palais royal de Rabat et sa production, réalisée dans les usines d'Ain Aouda, était destinée aussi bien au marché local qu'à l'exportation.

Selon le fondateur et dirigeant de l'entreprise, les premières livraisons sont prévues ce mois-ci, avec près de 200 commandes déjà enregistrées par la société.

Il est à noter dans ce contexte que le Maroc a concrétisé son engagement envers le développement d'une voiture "made in Maroc" en investissant 50 millions d'euros, une annonce faite fin décembre.

Ces développements témoignent de la croissance soutenue de l'industrie automobile marocaine, classant le pays au deuxième rang en termes de production de véhicules sur le continent africain en 2021, juste derrière l'Afrique du Sud avec 631.921 unités, selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Jihen MKEHLI

Publié le 16/11/23 08:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

E-qTTuefgNd1zj0Oi_67WoM7oUngBj-WQdcgyvH5RR0 False