ilboursa arabic version ilboursa

Le Maroc approuve des investissements de 680 millions de dollars dans l'Enseignement supérieur

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca Ouvre dans 7h23min

Le Maroc envisage de consolider encore plus sa conjoncture à travers des investissements touchant à plusieurs secteurs. La Commission des Investissements, rassemblée virtuellement sous la présidence du chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch, a entériné sept projets d'un montant de 7,2 milliards de dirhams, soit près de 780 millions de dollars.

Le développement de l'activité et la création d'emplois de façon durable profiteront du montant alloué étant donné que l'objectif vise à générer plus de 4.500 postes directs et indirects.

Le timonier du gouvernement marocain a plaidé pour des mesures de soutien à plusieurs secteurs, considérés comme étant des vaisseaux-amiraux de l'économie du royaume. Pour construire le Maroc de demain, la primauté a été accordée à l'enseignement supérieur qui s'est vu allouer 87% des investissements, soit 6,3 milliards de dirhams, soit la contre-valeur 680 millions de dollars.

Le secteur touristique, violemment affecté par la crise sanitaire en cours ainsi que les mesures restrictives mises en place, profitera de 476,1 millions de dirhams (51 millions de dollars). Il drainera 7% du budget convenu. Une enveloppe de 155 millions de dirhams (17 millions de dollars) sera orientée vers la logistique, bénéficiant de 2% de l'investissement total. L'allocation destinée à la santé est de 115 millions de dirhams (12,5 millions de dollars) alors que l'industrie impétrera 114 millions de dirham (12,3 millions de dollars).

En ce qui concerne la création d'emplois, l'enseignement supérieur se positionne en tant que principal bénéficiaire des investissements avec un objectif de 687 nouveaux postes directs. L'impulsion prévue pour le tourisme porte sur 230 nouveaux emplois directs contre 165 pour la santé et 122 pour les secteurs de l'industrie et de la logistique.

Le chef du Gouvernement marocain a également souligné que la commission des investissements constitue un outil de suivi régulier des projets, permettant de prévenir ou de traiter les éventuels obstacles pouvant apparaître dans la mise en œuvre des projets.

Il est à souligner que depuis la nomination d'Aziz Akhannouch à la tête de l'exécutif marocain au mois de septembre 2021, cinq commissions ont eu lieu pour l'approbation de 31 projets pour un montant global de près de 22,5 milliards de dirhams (2,4 milliards de dollars) pour créer à terme 11.300 emplois directs et indirects. Avec une croissance économique de 4,3% au quatrième trimestre 2021, en rythme annuel, le royaume semble être en bonne posture pour affronter 2022.

Mariem Ben Yahia

Publié le 06/01/22 12:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

kqC3RxadVQUxfqcchqvDJ7N3JJjN-BsE6ichWApCMtg False