PREMIUM

Le géant marocain OCP construira deux des plus grandes usines d'acide sulfurique au monde

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca ouvre dans 6h5min

Le leader espagnol de la construction d’infrastructures, le Groupe ACS, va entreprendre un vaste chantier au Maroc pour le compte du groupe marocain OCP afin d’y implanter deux des plus grandes usines de production d’acide sulfurique au monde. Un projet dont le coût s’élèvera à 255 millions d’euros.

Les deux usines seront situées à 120 km au sud de Casablanca, dans le complexe industriel de Jorf Lasfar. Elles auront une capacité de production de 5.000 tonnes d’acide sulfurique par jour qui serviront essentiellement à la production d’engrais phosphatés granulaires.

Le groupe industriel espagnol ACS via sa filiale d’ingénierie, Intecsa Industrial, a décroché l’appel d’offres pour la construction de deux usines d’acide sulfurique pour le compte du Groupe OCP. Intecsa Industrial se chargera du suivi des travaux des deux usines de production d’acide sulfurique et fournira également les équipements et les matériaux nécessaires.

Le Groupe ACS a fait savoir que les installations seront respectueuses de l’environnement et qu’elles optimiseront la production d’engrais afin de contribuer à la durabilité du secteur agricole. Par ailleurs, les deux usines seront autosuffisantes en termes énergétiques et seront mises à contribution dans le développement des activités africaines du Groupe OCP.

Les projets futurs de l’OCP à l’échelle africaine

L’OCP compte 12 filiales africaines. Ses projets sur le continent se concentrent sur ses activités en Éthiopie, au Nigéria, au Ghana, en Côte d’Ivoire et au Rwanda. Selon le PDG de l’OCP, Karim Lotfi Senhaji, 10 usines de mélange d’engrais seront mises en service durant l’année 2019.

Au Nigéria, l’OCP compte signer un futur accord pour la construction d’une usine d’ammoniaque d’une capacité de production d’un million de tonnes pour un coût estimé à 1,5 milliard de dollars. Il y aura également la mise en service de 3 usines de mélange d’engrais pour le compte de l’OCP.

En Ethiopie, une usine d’engrais sera construite à l’horizon 2023-2024 pour un coût de 3,7 milliards de dollars en plus de la mise en service de 5 usines de mélange d’engrais.

Au Ghana, une usine de phosphate sera construite à l’horizon 2020, en plus de la mise en service d’une usine de mélange d’engrais. Il y aura aussi la mise en service d’usines de mélange d’engrais au Rwanda et en Côte d’Ivoire.

À travers ces différents projets sur le continent, l'OCP espère multiplier par cinq sa production de fertilisants qui se situe actuellement à 5 millions de tonnes par an représentant une part de marché à l’échelle africaine de 65%.

K.H

Publié le 08/03/19 11:06

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.