bourse tunis

La société chimique ALKIMIA accuse une perte de près de 22 millions de dinars en 2018

ISIN : TN0003800703 - Ticker : ALKIM
La bourse de Tunis ouvre dans 6h18min

Sous l'effet de la baisse des quantités produites en raison des sit-in et grèves enregistrés dans le bassin minier ayant empêché l'approvisionnement des usines du Groupe Chimique Tunisien en phosphate brut, la société ALKIMIA a creusé ses pertes en 2018 pour atteindre près de 22 millions de dinars.

La Société Chimique ALKIMIA vient de publier ses états financiers individuels et consolidés arrêtés au 31 décembre 2018 tels qu'ils seront soumis à l'approbation de l'Assemblée Générale Ordinaire qui se tiendra en date du 30 mai 2019.

La production de l'année 2018 a enregistré une baisse importante de plus de 31% par rapport à 2017, passant ainsi de 83.730 à 57.710 tonnes, soit 41 % de la capacité nominale de l'usine. Cette baisse de la production est due aux sit-in et grèves enregistrés dans le bassin minier ayant empêché l'approvisionnement des usines du Groupe Chimique Tunisien en phosphate brut pour la production de l'acide phosphorique, matière première principale pour la fabrication du STPP.

Cette situation a impacté négativement les engagements commerciaux de la société avec ses clients et l'a amené à déclarer la force majeure durant le premier semestre 2018. Au cours du deuxième semestre, la société a repris progressivement ses ventes mais avec des quantités très limitées. L'absence de la société du Marché du STPP a obligé certains clients à s'adresser à la concurrence et d'autres à remplacer le STPP par des produits de substitution.

Le volume de ventes a enregistré de ce fait une baisse de 40% par rapport à 2017, passant de 86.090 tonnes à 51.875 tonnes de STPP, ce qui a permis aux concurrents de reprendre facilement les parts de marché de la Société. A cet égard, le chiffre d'affaires a enregistré également une baisse de plus de 23%, passant de 150,7 millions de dinars en 2017 à 116 millions l'année dernière, sous les effets cumulés de la baisse des quantités vendues et du recul des prix pratiqués.

Par ailleurs, les prix des deux matières premières principales, à savoir l'acide phosphorique et le carbonate de sodium, ont enregistré d'importantes augmentations que la société n'a pas réussi à répercuter sur ses prix de vente.

D'après les états financiers individuels, les charges d'exploitation de la société sont passées de 168,8 millions de dinars en 2017 à 140,8 millions à fin décembre dernier, soit une baisse de 16,5%. Le résultat d'exploitation ressort ainsi déficitaire de 24,8 millions de dinars, contre un résultat négatif de 18,1 millions en 2017. Quant au Résultat Net, il s'établit à 21,8 millions de dinars, contre 13,6 millions une année auparavant.

Quant aux états financiers consolidés, ils font ressortir un résultat net consolidé déficitaire de l'ordre de 18,4 millions de dinars, contre -19,4 millions l'année précédente.

Télécharger les états financiers individuels

Télécharger les états financiers consolidés

O.E.O  

Publié le 23/05/2019 11:21:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.