ilboursa arabic version ilboursa

Deloitte : Les performances hôtelières en Tunisie

ISIN : XD0009762986 - Ticker : EURTND
La bourse Ouvre dans 10h39min

L'édition tunisienne du rapport sur "Les Tendances de l'Hôtellerie 2017" a été présentée mardi 24 octobre à Tunis par Deloitte Tunisie. Le rapport édité par le leader mondial des services professionnels Deloitte, et In Extenso TCH, une agence leader dans les domaines du conseil en matière de Tourisme, de Loisirs et de Culture, a été élaboré, pour son édition tunisienne, en étroite collaboration avec la Fédération Tunisienne de l'Hôtllerie (FTH).

L'évènement a enregistré la présence de la ministre du Toursime, Selma Elloumi, le président de la Fédération Tunisienne de l'Hôtellerie (FTH), Khaled Fakhfakh, ainsi que M. Philippe GAUGUIER, Associé In Exteno,Tourisme,Culture &Hôtellerie, et Mme Emna KHAROUF, Associé Deloitte.

Aperçu de la performance hôtelière du Bassin méditerranéen

Le rapport fait apparaitre une forte croissance de la demande dans toute les régions. S'agissant du bassin méditerranéen, les huit premiers mois de l'année en cours ont été marqués par un regain du RevPAR à travers le Sud et le Sud-est du bassin.

Le RevPAR, une abréviation qui correspond au Revenu par chambre disponible, est un indicateur qui révèle la performance de la politique tarifaire mise en parallèle avec le taux de remplissage. Il permet ainsi de connaître les performances d'un hôtel par rapport à sa politique marketing et à son marché concurrentiel direct.

Selon les résultats du rapport, le Nord-ouest du bassin méditerranéen affiche en 2017 des taux d'occupation plus élevés que le Sud-est atteignant 80% à Barcelone, 78% à Lisbonne ou encore 70% à Rome.

A cet effet, explique le rapport, la demande hôtelière se renforce vigoureusement à travers les régions avec des performances historiques pour les destinations du Nord-ouest alors qu'elle commence à se rétablir dans le Sud-est.

Le Bassin méditerranéen demeure ainsi la première destination mondiale et attend plus de 400 millions de touristes en 2020 (350 aujourd'hui).

Concernant la croissance touristique en Afrique du Nord, elle a été très soutenue pendant des décennies, mais perturbée depuis 2011 par le printemps arabe puis le risque sécuritaire, explique le rapport.

Néanmoins, une reprise a été constatée au premier semestre 2017, avec une progression sur l'Afrique du Nord de 18%.

Les tendances de l'hôtellerie en Tunisie

Le rapport indique que l'offre hôtelière en Tunisie est composée d'un parc hôtelier de 824 établissements hôteliers pour près de 120.000 chambres. Cette offre, stable sur les trois dernières années, est à 80% balnéaire.

Pôle Nb d'établissements Nb de Chambres
Tunis 122 12 054 (10%)
Hammamet 160 30 046 (26%)
Sousse-Monastir 138 28 931 (25%)
Djerba 135 26 865 (23%)
Côte Nord 66 5 034 (4%) 
Autres zones littorales 88 7 878 (7%)
Sud tunisien 101 5 918 (5%)
Autres zones 24 785 (1%)

Ainsi, 75% de la capacité est concentrée sur les trois principaux pôles à savoir : Hammamet, Sousse/Monastir et Djerba, alors que Tunis ne pèse que pour 10% de l'offre et seulement 6% de l'offre ne se situe pas sur le littoral.

L'année 2016 a présenté des progressions sensibles des RevPAR, particulièrement soutenues sur les zones de tourisme littoral à savoir Sousse/Monastir (+32%), Hammamet (+20%) et Djerba (+16%). Mais ces progressions ne permettent pas encore de rattraper les niveaux d'activité "avant crise".

Logiquement, les zones de tourisme balnéaire enregistrent les retards les plus importants. En revanche, Tunis retrouve, à fin 2016, le niveau de RevPAR de 2014.

A noter que les 4 mois de Juin à septembre sur Djerba concentrent 65% de l'activité, 85% entre Mai et Octobre, tandis que l'activité est équitablement répartie sur l'année à Tunis.

Performances hôtelières à fin 2016 par pôle

Pôle TO RMC HT RevPAR Variation sur un an
Tunis 49% 213 dinars 104 dinars +6,5%
Hammamet 48% 144 dinars 69 dinars +20%
Sousse/Monastir 46% 97 dinars 45 dinars +32%
Djerba 58% 101 dinars 59 dinars +16% 

 TO : Taux d'occupation - RMC: Revenue moyen par chambre

A signaler que ces indicateurs se basent sur un échantillon de 10% de la capacité hôtelière. En revanche, précise le document, pour 2017, une progression de 37% de RevPAR a été enregistrée à date.

Au final, une forte recommandation a été faite par l'ensemble des parties prenantes pour qu'un nombre maximum d'hôteliers contribue à ce baromètre et que ces indicateurs soient publiés régulièrement. 

©ilBoursa.com

Publié le 25/10/17 15:26

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

QSalLLj6CMRadPBjvMEsTJWL4nbsTP3HuT_fn7AQBls False