bourse tunis

Coronavirus : L'industrie du luxe fait face à une chute des ventes inédite

Prouvant son endurance et sa solidité lors des précédentes conjonctures tendues, le secteur du luxe montre, néanmoins, des signes de faiblesse face à la crise systémique engendrée par la pandémie.

L'industrie devrait générer 217 milliards d'euros de revenus, en 2020. Il est question d'une baisse de 64 milliards d'euros par rapport aux niveaux de 2019, selon un rapport du cabinet américain, Bain, élaboré pour le compte de l'association italienne Altagamma.

La décote prévue serait la plus violente jamais enregistrée par l'industrie qui même durant la crise financière de 2009 elle n'a observé qu'une baisse de 9%. Toujours est-il que le dernier rapport de Bain se montre optimiste par rapport à ses précédentes prévisions. Au printemps, les estimations tablaient sur un affaissement de 35% au vu des mesures restrictives de voyage déployées. A ce moment, le cabinet a pris en compte le fait que les marchés du luxe européens et américains ont toujours été alimentés par les voyages internationaux, particulièrement par les touristes chinois.

Le rapport souligne que le décor est planté pour que l'empire du Milieu devienne le plus grand marché du luxe d'ici 2025, puisqu'il représente, en 2019, près d'un tiers des ventes mondiales. A cela s'ajoute les estimations du Fonds Monétaire International (FMI) qui prévoient une croissance de 1,9% sur l'année 2020 pour l'économie chinoise.

Il est d'usage de croire que le secteur du luxe est un îlot de prospérité même pendant les temps les plus troubles. En effet, il est commun de penser que le consommateur traditionnel des produits de luxe pourra toujours se permettre de s'offrir les biens de l'industrie car il n'est pas concerné par les crises. Cependant, la pandémie dissipe plus de six ans de croissance, selon l'étude de Bain.

Myriam Ben Yahia

Publié le 19/11/2020 08:40:50

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.