arabic version ilboursa
bourse tunis

Combien touchent les Ministres du nouveau gouvernement marocain ?

ISIN : MA0000000050 - Ticker : MASI.ma
La bourse de Casablanca ouvre dans 34h30min

Depuis le 8 octobre, le Maroc a un nouvel exécutif de 24 ministres, présidé par le magnat Aziz Akhannouch. Les membres du gouvernement impètrent dès leur nomination des primes pour la prise de leurs fonctions. Si l'on parle souvent de l'engagement politique comme d'un labeur, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une fonction qui paie bien.

Au royaume chérifien, la rémunération est régie par un décret royal. Combien rapporte un portefeuille ministériel à son titulaire pour se consacrer pleinement aux tâches qui les attendent ?

Le chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, perçoit en plus de son salaire de base de 32.000 dirhams (3.052 euros) une indemnité de représentation de 18.000 dirhams (1.716 euros), une indemnité de logement de 15.000 dirhams (1.430 euros) et des frais d'aménagement de 5.000 dirhams (476 euros) portant la rémunération mensuelle globale à 70.000 dirhams (6.676 euros). Le média marocain, L'Économiste, a fait savoir que le chef du gouvernement disposera de trois voitures de fonction avec chauffeurs.

Les ministres fraichement nommés se verront octroyer 26.000 dirhams (2.480 euros), en sus de l'obtention des mêmes types de primes que le chef du gouvernement mais avec des montants inférieurs. Leur rémunération mensuelle globale se situe autour de 60.000 dirhams (5.722 euros). Les secrétaires d'État percevront 50.000 dirhams (4.768 euros) par mois. 

L'intégralité des membres du gouvernement se voit également accorder des véhicules de fonction et du personnel de maison. Par ailleurs, le royaume se montre généreux avec ses anciens dirigeants. Une fois qu'ils quittent leur poste, une indemnité de dix mois de salaire leur est versée et les ministres ont accès à une retraite à vie de 39.000 dirhams (3.719 euros).

Il est à noter que les membres de l'exécutif reçoivent dès leur nomination des primes pour la prise de leurs fonctions. Néanmoins, certains médias s'interrogent sur un potentiel abondant de ces privilèges par le chef du gouvernement. En effet, Aziz Akhannouch a renoncé à son salaire lorsqu'il était au poste de ministre de l'Agriculture.

Mariem Ben Yahia

Publié le 13/10/2021 12:30:22

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.