bourse tunis

CoArt Creative Community Network, la communauté culturelle créée par Malek Maazoun

Premier espace de Coworking dédié à la communauté des acteurs créatifs, associatifs et culturels de Sfax, le CoArt Créative Community Network a été fondé en 2018 par l’ingénieur et entrepreneur social, Malek Maazoun. Véritable pôle culturel soutenu par le fonds d’investissements à impact social, Impact Partner, cet espace a aujourd’hui le vent en poupe et compte plus de 300 membres actifs. Le prochain challenge : construire des containers créatifs modulables sur la plage abandonnée de Sfax.

Originaire de Sfax où il a grandi, Malek Maazoun, 30 ans, est titulaire d’un baccalauréat en Sciences. Il s’inscrit ensuite à la Faculté des Sciences de Sfax où il décroche une Licence en informatique, puis à l’Ecole Polytechnique de Sfax où il se spécialise dans les domaines de l’ingénierie, du génie informatique et du développement. Sa vie professionnelle alterne entre l’IT et la musique pour laquelle il voue une véritable passion depuis l’enfance.

Malek Mazoun, artiste dans l’âme

Passionné de musique, Malek Maazoun commence à jouer de la guitare de façon professionnelle l’année de son baccalauréat. Audacieux et anticonformiste, il décide de créer une communauté Rock à Sfax intitulée la Communauté Rock Métal de Sfax (CRMS). « C’est mon premier temps de leadership, de conscience et de volonté de changer les choses. Petit à petit, les membres de mon groupe et moi-même avons commencé à inviter d’autres groupes de musique étrangers pour organiser les premiers concerts rock de Sfax », a-t-il précisé.  

Dans sa lancée artistique, il décide de créer en 2008 « Nostalgia Band », le premier groupe de rock de Sfax spécialisé dans la musique world fusion. Ce groupe, représente la Tunisie lors d'événements culturels internationaux en Europe (France, Allemagne) et au Maghreb (en Tunisie et au Maroc). En revanche, il rencontre des difficultés pour répéter avec son groupe.

Altruiste et ayant de la suite dans les idées, il décide de contacter l’Association tunisienne de lutte contre les MST et le Sida (ATL). « L’Association a décidé de mettre à notre disposition un bâtiment peu fréquenté à usage polyvalent pour nous permettre de répéter. Pour nous, il s’agissait d’une double mission : d’un côté il y avait le volet artistique puisque le lieu s’est transformé en un espace créatif pour les jeunes et de l’autre côté, le volet sensibilisation à la maladie du SIDA qui permet à des personnes de venir se faire dépister discrètement en passant incognito, c’est plus agréable et moins stressant pour eux ».  

Entre temps, en 2012, Malek Mazoun a créé à Sfax le club Artistes sans frontières, une association parrainée par la Maison de France dont la mission est l’organisation de résidences d’échanges artistiques. Le club, qui s’est transformé en association apolitique en 2016, a également pour fonction de mixer les cultures et de développer le tourisme créatif à l’échelle nationale.

« Au sein du club, nous invitons des groupes étrangers à fusionner avec des artistes locaux dans un travail collaboratif. L’objectif est de créer des activités de formation, création, production et diffusion en 10 jours. Les groupes de nationalités différentes créent des compositions en ayant recours à 2 langues », explique Malek Maazoun.

Malek Mazoun, expert IT au Japon et en Tunisie

En 2013, Malek Maazoun s’envole pour le Japon où il est recruté en tant que chef de projet dans une société de production audiovisuelle nippone pour tester de nouveaux concepts de réalité augmentée. Il y restera 7 mois avant de revenir en Tunisie en 2014 avec la décision d’ouvrir un troisième conservatoire. Une idée qui marquera les prémices du CoArt Creative Community Network.

De retour en Tunisie, Malek Maazoun décide de travailler en freelance et fait la rencontre d’un Indo-Pakistanais actif dans le business développement de logiciels éducatifs de gestions des écoles privées avec qui il décide de collaborer. « A ce moment-là, je n’étais pas épanoui même si mon plan de carrière avançait à grand pas et que j’étais censé prendre la place du Directeur Général de la société. J’étais le premier recruté et le seul tunisien de mon équipe mais j’ai pris la décision de démissionner en février 2017 pour intégrer le premier Coworking Space tunisien, Cogite ».

Le déclic à Cogite et la rencontre avec Impact Partner

Au sein de Cogite Coworking Space, au milieu de la communauté d’entrepreneurs Cogiters, Malek Maazoun assiste à de multiples événements, ateliers et Hackathons. Il s’inspire et réfléchit à l’étape supérieure qu’il devra franchir. Le concept du coworking space créatif et artistique nait alors dans son esprit et mûrit à Cogite.

Grâce au réseautage de Cogite, Malek Maazoun rencontre les membres de Impact Partner, le premier fonds d’investissement à impact social destiné aux entrepreneurs qui veulent relever des défis sociétaux. Au vu de la complexité du projet et après négociations, le fonds d’investissement décide de lui accorder exceptionnellement 165 mille dinars.

Anciennement connu sous le nom de Yunus Social Business Global Initiatives, Impact Partner met en avant des profils d’entrepreneurs innovants. La stratégie du fonds d’investissement consiste à allier philanthropie et maximisation des profits dans un but de professionnalisation de l’impact social.

Avec son projet CoArt Créative, Malek Maazoun entend aider la communauté des acteurs créatifs et culturels de Sfax à optimiser leurs coûts de productions, augmenter la qualité et la quantité de leurs projets créatifs et culturels afin de toucher un public cible large, notamment dans les zones les plus marginalisées des 16 délégations de Sfax. 

Malek Mazoun, entrepreneur social résilient

En 2017, à l’âge de 28 ans, Malek Mazoun apprend qu’il est atteint du cancer. Faisant une rétrospective, il a déclaré « Au moment où je m’apprêtais à entrer dans le bloc opératoire, Cogite et son partenaire Hivos m’ont appelé pour me proposer un fonds d’amorçage de 30 mille dinars pour la concrétisation de mon projet à la condition que je débute mon activité sur le champ. J’ai tout de suite accepté sans leur faire part de ma maladie. Mes parents ne comprenaient pas que, malgré mon hospitalisation, je continuais à travailler. En fait, pour moi, le cancer était quelque chose de scientifique ».

Suite à cette proposition, Malek Maazoun décide de louer à Sfax un appartement à usage de coworking space avec les membres de son groupe pour débuter son activité d’entrepreneuriat social. Il a expliqué que son idée de départ était de mettre en place des « Containers culturels » à usage de coworking space à vocation culturelle en bord de mer. Cependant, conscient qu’il fallait dans un premier temps rassembler les acteurs culturels, il décide de commencer par la location de l’appartement pour assurer dans un second temps la concrétisation de son grand projet de « Containers culturels ».

La naissance de CoArt Créative Community Network, premier coworking space créatif, culturel, associatif et écolo

Malek Maazoun engage en février 2018 son projet conceptuel d’entrepreneuriat social qu’il décide de nommer, CoArt Creative Community Network. Les artistes, freelancers créatifs et membres actifs des associations entrent à CoArt avec leur empreinte digitale où une multiplicité d’industries culturelles créatives sont hébergées. L’usage du lieu est polyvalent et varie en fonction des activités à l’ordre du jour.

Plusieurs modalités sont possibles : le coworking, les formations et workhops, les répétitions de groupes musicaux, club ciné, espaces de révision et de vidéoconférence, salles de production audiovisuelle et de création de jeux vidéo, casiers privés et inventaires, buvette et espaces de détente. Un véritable pôle artistique qui est aussi un lieu d’incubation pour les chefs de projets. 

Au niveau associatif, l’espace met en réseau différentes associations telles que le Leo & Lions Club Charity Network, Interact & Rotaract Club, ArtAquis, Nahawand, ASF, Hultprize, BILL SFAX, Youth Clubs et AIESEC qui collaborent ensemble pour avoir plus d’impact social. Chaque président d’association paye un abonnement de 80 dinars par mois qui offre l’accès a l’espace et permet le paiement mensuel du loyer de l’appartement.

Au sein du CoArt, les équipements sont fabriqués de façon artisanale dans un souci de respect de l’environnement.

Le projet social et communautaire des Containers créatifs sur la côte maritime abandonnée de Sfax

Comment peut-on ajouter d’autres espaces culturels avec des constructions écologiques et des équipements recyclables légers ? C’est la question que s’est posée Malek Mazoun en élaborant son grand projet de Containers Créatifs.

Déployée dans le but de démocratiser l’accès aux industries de la création dans les zones marginalisées de la Tunisie, ces Containers Créatifs appartiennent à la nouvelle génération des Creative Residency & Coworking Space.

Afin de mener à bien cette mission, Malek Maazoun a instauré un système original de crowdfunding et crowdsolving basé sur l’économie circulaire. Ainsi, les collaborateurs qui sont eux-mêmes des entrepreneurs sociaux deviennent investisseurs de CoArt Créative Community Network.

« Aujourd’hui, nous sommes 22 associés, plusieurs levées de fonds sont attendus. D’abord, celle avec Impact Partner puis d’autres levées de fonds participatives puisque mes associés sont à la fois consommateurs, utilisateurs et investisseurs. Pour faire réussir notre projet communautaire il fallait que le financement soit communautaire. Notre but est la création d’espaces de vie et de créativité en bord de mer pour la consommation de produits culturels. Cela permet par ailleurs aux artistes d’avoir un lieu où se représenter grâce à des constructions légères », explique Malek Maazoun.

Lorsque ce projet sera réalisé, il sera dupliqué dans les autres régions de la Tunisie. Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, a récemment indiqué que son ministère soutenait le projet de Malek Maazoun et sa duplication dans les 24 gouvernorats de la Tunisie.

Khawla Hamed

Publié le 12/04/19 17:19

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.