arabic version ilboursa
bourse tunis

Tunisie : Le déficit commercial poursuit sa contraction à fin février à 2,3 milliards de dinars

Le déficit de la balance commerciale de la Tunisie s'est contracté en février pour le deuxième mois consécutif. Cette baisse est le résultat de la poursuite de la tendance baissière des importations et, à un degré moindre, des exportations.

La contraction du déficit commercial s'est poursuivie en février. Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur (aux prix courants) durant les deux mois de l'année 2020 font ressortir un déficit commercial de l'ordre de 2,3 milliards de dinars, contre 2,46 milliards durant la même période de l'année écoulée.

D'après les données publiées ce mardi 10 mars 2020 par l'Institut National de la Statistique (INS), l'amélioration du solde de la balance commerciale de la Tunisie est due à la baisse de -2,5% de nos importations à fin février (contre une hausse de +15,4% en 2019) pour s'établir à 9,92 milliards de dinars, contre 10,18 milliards à fin février 2019.

Néanmoins, les exportations tunisiennes affichent un repli de -1,5% (contre une hausse de +16,7% en 2019) pour s'élever à 7,6 milliards de dinars, contre 7,7 milliards une année auparavant. A cet effet, le taux de couverture a gagné 0,8 point par rapport à la même période de l'année 2019 pour s'établir à 76,6%.

Le secteur de l'énergie pèse sur les exportations

La baisse observée au niveau des exportations, durant les deux mois de l'année, a concerné plusieurs secteurs comme ceux de l'énergie (-26,1%), des textiles-habillement et cuirs (-4,1%) et des mines, phosphates et dérivés (-1,1%).

En revanche, les exportations du secteur de l'agriculture et des industries agro-alimentaires ont enregistré une hausse de +16,2%, suite à l'augmentation de nos ventes d'huile d'olive à 371,9 millions de dinars (contre 288,6 millions en 2019). De même, les exportations des industries mécaniques et électriques affichent une légère hausse de +0,6%.

Forte baisse des importations des biens d'équipement

La baisse des importations est due essentiellement à la régression enregistrée au niveau des importations des biens d'équipement de -11,5%, des matières premières et demi produits de -6,3% et des biens de consommation de -3,6%. En revanche, les importations du secteur de l'énergie ont enregistré une croissance de +20,3% sous l'effet de la hausse de nos achats des produits raffinés (+283,7 millions de dinars).

Déficit par pays : la Chine en tête

A fin février, le solde de la balance commerciale ressort déficitaire suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-958,8 millions de dinars), la Turquie (-453,2 millions), l'Algérie (-373,4 millions), la Russie (-158,6 millions) et l'Italie (114,2 millions).

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédent avec d'autres pays principalement avec la France (687,2 millions de dinars), l'Allemagne (245,2 millions), la Libye (234,9 millions) et le Maroc (84,1 millions).

Le déficit énergétique représente désormais 50% du déficit global

Les données publiées par l'INS montrent que le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à 1,15 milliard de dinars. En effet, le déficit de la balance énergétique s'établit à 1,15 milliard de dinars représentant 50% du total du déficit, contre 726,5 millions de dinars durant la même période en 2019.

Omar El Oudi

Publié le 10/03/2020 12:13:28

2 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
elinoja


10/03/20 13:24
Avec la baisse du pétrole le déficit va continuer sa contraction
Ça représente 50% du déficit actuel
Elfahem


11/03/20 09:18
Les marchés mondiaux en hausse
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.