bourse tunis

Tunisie : Le déficit budgétaire de l’année 2018 serait maîtrisé en-dessous de 4,9%

L'exécution du budget de l'Etat jusqu'au mois de novembre 2018 dévoile une nette contraction de 22,7% du déficit budgétaire à 4,1 milliards de dinars, contre 5,3 milliards réalisés durant la même période de l'année précédente.

A ce rythme, le déficit budgétaire de l'année 2018 serait autour de 4,65 milliards de dinars, soit 4,4% du PIB, contre 4,9% prévu initialement dans la loi de Finances 2018 (LF 2018) et dans la Loi de Finances Complémentaire 2018 (LFC 2018).

En revanche l'encours de la dette publique serait pour 2018, en dépassement des objectifs fixés dans la LFC 2018.

Recettes propres

L'examen de l'exécution du budget de l'Etat jusqu'au mois de novembre 2018 dévoilent une hausse des recettes propres de l'Etat de 15,2% par rapport à la même période de l'année précédente. Elles ont atteint ainsi 24,4 milliards de dinars représentant 92,4% des recettes budgétisées dans la LF 2018 et 88,2% des recettes planifiées dans la LFC 20018.

Recettes fiscales

Cette hausse est attribuée à une amélioration des impôts indirects de 23,1% (dont TVA : +1,3 milliard de dinars, soit +24,1%), des impôts directs de 4,2% (IRPP : +1,2% à 5,76 milliards de dinars et IS : +12,4% à 2,38 milliards).

Recettes non fiscales

Les recettes non fiscales se sont élevées à 2,2 milliards de dinars, en hausse de 12,6% et représentent 75,1% de ce qui est programmé dans la LF 2018 et 63% de la LFC 2018. On note une nette amélioration des revenus de participations de l'Etat (dividendes) à un niveau de 627,3 millions de dinars, contre 261,6 millions à la même période de l'année 2017.

Les dividendes versés à l'Etat proviennent notamment de la BCT, l'ETAP, la CDC, la Banque de l'Habitat (BH) etc. Rappelons à ce titre que la BCT a réalisé en 2017 un bénéfice net de 385,6 millions de dinars, l'ETAP a dégagé un bénéfice de 111,2 millions et la CDC a réalisé un résultat net de 54,8 millions.

Par ailleurs, jusqu'à fin novembre 2018, aucun dinar n'a été encaissé au titre des revenus des biens confisqués.

Ressources d'emprunts

Les flux de ressources d'emprunts ont atteint sur les onze premiers mois de l'année 2018 un montant de 7,75 milliards de dinars, en baisse de 17,8% par rapport aux levées réalisées durant la même période de l'année précédente et représentent 79,9% du budget de la LFC 2018.

Toujours en comparaison par rapport aux 11 premiers mois de 2017, les flux d'emprunts intérieurs ont augmenté de 0,8 milliard de dinars totalisant 2,43 milliards alors que les emprunts extérieurs ont baissé de 2,4 milliards à 5,32 milliards, contre 7,75 milliards durant la même période de 2017.

Dépenses de gestion

Charges des salaires

A fin novembre 2018, les charges des salaires publics n'ont augmenté que de 1,9% à 13,46 milliards de dinars, soit 92,8% de ce qui est budgétisé dans la LFC 2018. Les charges de salaires cumulées des onze mois de 2018 représentent ainsi 12,7% du PIB annuel contre 14% budgétisé pour toute l'année 2018.

Interventions et transferts

Les dépenses au titre des subventions ont augmenté de 80 millions de dinars, soit de 5%, émanant d'une hausse des subventions des produits de base de 5,8% et du transport de 3%. Bien qu'il soit budgétisé des subventions des carburants de 1,5 milliard de dinars dans le LF 2018 et 2,7 milliards dans la LFC 2018, l'Etat n'a rien puisé dans cette provision.

Dépenses d'investissement

Les dépenses d'investissement sont restées quasiment stables par rapport à leur niveau de l'année dernière affichant jusqu'au mois de novembre 2018 une enveloppe de 5 milliards de dinars, soit 85,5% de ce qui est budgétisé dans la LFC 2018.

Dépenses au titre du service de la dette

Intérêts de la dette publique

Les intérêts de la dette publique ont enregistré jusqu'au mois de novembre 2018 une hausse de 0,5 milliard de dinars (+24,5%) au niveau des 2,72 milliards, soit 99% du montant annuel prévu dans la LFC 2018.

Remboursement du principal de la dette

Les dépenses au titre du remboursement du principal de la dette publique ont totalisé 4,7 milliards de dinars, en hausse de 4,7% par rapport à la même période de l'année précédente et représentent 92% du budget annuel prévu dans la LFC 2018.

Déficit Budgétaire

Durant les onze premiers mois de l'année 2018, les recettes budgétaires ordinaires ont ainsi augmenté de 15,8% par rapport à leur niveau de fin novembre 2017 à 24,4 milliards de dinars et représentent 89,3% de l'objectif annuel fixé dans la LFC 2018. D'un autre côté, les dépenses ordinaires ont augmenté de 8,1% à 28,5 milliards de dinars et représentent 87,6% de l'objectif annuel.

Compte tenu de ces évolutions, le déficit budgétaire sur les onze premiers mois de l'année 2018 s'élève à 4,1 milliards de dinars, soit 3,9% du PIB 2018, contre respectivement 5,3 milliards et 5,5% du PIB à fin novembre 2017.

Il est à rappeler que la LFC 2018 table sur un déficit budgétaire 2018 de 5,2 milliards de dinars, soit de 4,9% du PIB, contre 6,1% en 2017. L'exécution du budget de l'Etat jusqu'au mois de novembre fait ressortir une projection (linéaire) du déficit budgétaire pour toute l'année 2018 de 4,65 milliards de dinars, soit 4,4% du PIB au lieu de 4,9% prévu initialement.

Dette Publique

Jusqu'au mois de novembre 2018, l'encours de la dette publique a atteint 79,3 milliards de dinars, contre 76,1 milliards fixés pour l'année 2018 et 82,9 milliards budgétisés pour 2019.

L'écart observé par rapport aux objectifs annuels de 2018 provient de la hausse sensible de l'encours de la dette publique extérieure qui se fixe à fin novembre 2018 à 58,7 milliards de dinars, contre 53,7 milliards estimés dans le budget de 2018. A l'opposé, l'encours de la dette intérieure ressort à fin novembre 2018 à 20,6 milliards de dinars, contre 22,36 milliards budgétisés.

La part de la dette extérieure représente désormais, à fin novembre dernier, 74% de la dette totale, contre un poids de 70,6% budgétisé pour l'année 2018 et 71,7% programmé pour 2019.

M.H

Publié le 25/03/2019 12:06:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.