bourse tunis

Qui est Ismail Ben Yedder, le discret à l'origine de projets à succès ?

Partenaire stratégique des projets à hauts potentiels, le fonds d'investissement Ingenium, fondé et dirigé par Ismail Ben Yedder, apporte un soutien financier aux entreprises innovantes en phase de démarrage. Animé par la volonté de développer les talents, ce discret mécène des Arts, passionné de botanique et de nouvelles technologies, est à l'origine d'une panoplie de projets à succès dont la radio Misk qu'il a fondée en 2014.

Ismail Ben Yedder, 41 ans, a effectué ses études primaires à l'école de Monfleury puis a décroché son baccalauréat en Économie sur les bancs du lycée Pierre-Mendès-France. A l'Université Panthéon Sorbonne (Paris 1), il obtient un diplôme en Gestion et Management et effectue par la suite un stage au sein de la Société Générale. Il intègre ensuite un Fund of Hedge Funds (Fonds de fonds) à Londres puis décide, en 2004, de revenir en Tunisie afin de rejoindre les activités diverses du Groupe AMEN. Son parcours est ponctué par la réalisation de projets aux externalités positives, pour lui « la réussite est collective et ceux qui disent le contraire ont un problème d'ego ».

Ismail Ben Yedder, financier et geek hors pair au sein du Groupe AMEN

En tant que financier, Ismail Ben Yedder choisit tout naturellement de démarrer sa vie professionnelle dans le milieu bancaire. Il atterrit au sein de l'Amen Bank au Département Crédit puis travaillera sur un projet d'informatisation de la chaine de financement et du Crédit scoring (évaluation des risques). Doté d'un esprit geek et passionné de nouvelles technologies, il travaillera sur ce projet de façon limpide pour finalement intégrer la Direction informatique de l'Amen Bank. Au sein de l'assureur COMAR affilié au Groupe Amen, Ismail BEN YEDDER sera en charge de l'élaboration du schémas directeur et de la stratégie de mise à niveau du système d'informations.

La révolution de 2011 et la création d'Ingenium

« Quand la révolution a éclaté, nous avons tout de suite pensé qu'il fallait faire quelque chose mais, dans les grands groupes, tout est rationalisé avec des stratégies de moyen et long terme qui sont établies à l'avance. C'était difficile de savoir ce qu'il fallait faire à ce moment-là » a déclaré Ismail Ben Yedder en faisant référence aux lendemains de la révolution.

Il décide alors de créer "Ingenium Investment Fund", un fonds d'investissement situé en dehors du Groupe AMEN. Le fond est actif dans tous les aspects du développement des entreprises et des talents y compris la stratégie, le recrutement, les partenariats et les conseils opérationnels des entreprises innovantes en phase de démarrage. Mot latin faisant référence à la vivacité d'esprit et au savoir-faire, Ingenium s'adresse aux personnes qui ne sont pas prises en compte dans les systèmes de financement bancaire classique.

Comme il l'a expliqué "Nous nous intéressons aux personnes qui ont de bonnes idées mais qui ne sont pas bancables. Notre travail consiste à sélectionner des entreprises qui viennent de démarrer et à les aider à se structurer en marketing, en finance et en stratégie pour les mettre ensuite en orbite ».

En parallèle, Ismail Ben Yedder coproduit et cofinance plusieurs concerts, spectacles et courts métrages comme ceux des artistes AYO, Olivia Ruiz et Djamel Debbouze. Il cofonde et produit également une exposition d'art contemporain Carthage Contemporary et la Fashion Week de Tunis, un évènement incontournable de la mode en Tunisie.

Ismail Ben Yedder, l'homme qui sort des sentiers battus

Ismail Ben Yedder est un avant-gardiste qui a décidé de s'extraire des sociétés du Groupe AMEN pour fonder Ingenium. « Cette prise de risque en a étonné plus d'un. En vérité, si je ne fais pas les choses par passion je m'ennuie très vite et je n'avance plus », a t-il expliqué.

Le premier projet sur lequel Ingenium a investi en 2013 fut un projet de robotique sous-marine créé par des étudiants de l'INSAT, un projet brillant mais qui n'a jamais été révélé au grand public faute de modèle économique adapté. Ismail Ben Yedder a également élaboré un projet de Coworking Space réservé à des ingénieurs, projet qui s'est transformé en un programme virtuel d'accélération intitulé Boost.

INGENIUM a également été le premier à croire et à investir dans DIGITALMANIA, fondée par Walid Sultan Midani, aujourd'hui un des premiers éditeurs de jeux vidéo en Tunisie et en passe de devenir un des leaders mondiaux de Team Building en réalité virtuelle. Leur produit disruptif, The Infinite Loop, est aujourd'hui distribué au Royaume Uni, Brésil, Nouvelle Zélande, Afrique du sud et la liste s'allonge tous les jours.

A côté de ces projets, Ismail Ben Yedder nourrissait déjà l'ambition de lancer un projet de chaîne TV hybride (TV, Radio, Journal) avec une ligne éditoriale 100% indépendante. Un projet qui donnera naissance à la Radio culturelle privée, Misk.

"Misk, c'est la bande originale de ta vie" Ismail Ben Yedder

Le projet de créer une chaîne Tv hybride dont les contenus « ne se moquent pas de l'intelligence des spectateurs » est resté en stand-by. A la place, Ismail Ben Yedder s'est focalisé sur le lancement de la radio Misk. L'idée de départ consistait à créer une radio novatrice, ouverte et libre qui ne ressemble à aucune radio existante.

« Nous avons rêvé tous ensemble de cette radio positive et originale et nous en avons débattu autour de cette table. Nous avons élaboré la ligne éditoriale autour de valeurs communes dont la première est le respect de l'intelligence des auditeurs. Les autres valeurs de Misk tournent autour des notions de bonne gouvernance, de transparence, d'intégrité, d'éthique, de diversité culturelle et de valeurs esthétiques », a-t-il affirmé ajoutant que l'absence de politique sur les ondes de Misk est un choix volontaire.

"Il n'est pas indispensable d'être fou pour travailler à Misk... mais ça aide !" a déclaré Ismail Ben Yedder précisant que la chaine radio est ancrée dans la culture alternative mondiale et qu'elle se présente comme une fenêtre ouverte sur le monde avec des contenus venus des quatre coins de la planète et une vitrine de la Tunisie à l'échelle internationale.

A titre d'exemples, il a cité les émissions coproduites par Misk et Radio Nova diffusées à partir de la Tunisie dans toute la France avec l'animateur de radio et comédien français, Édouard Baer. Autres références évoquées, le partenariat parrainé par l'ancien ministre français de la Culture, Jack Lang avec Radio FG et qui permet à Radio Misk de diffuser ses programmes et de mettre en valeur les Dj et artistes tunisiens en France.

Aujourd'hui, misk.tn est aussi un magazine à part entière avec des contenus vidéos originaux, comme la web série "Miss kiki" et les documentaires artistiques, mais aussi des articles pertinents sur l'actualité culturelle en Tunisie et dans le monde. En tant que média digital, la chaine radio peut être écoutée partout sur le site misk.tn ou l'application mobile, comme souligné par Ismail Ben Yedder. « Radio Misk est une radio féminine de proximité dont la devise est «Misk, c'est la bande originale de ta vie ! ».

Concernant le renouveau conceptuel, il a souligné que "Misk est en continuelle évolution avec l'élaboration de nouveaux contenus". L'idée actuelle est de travailler sur davantage de proximité avec les auditeurs dans les problématiques qu'ils vivent au quotidien. Ainsi, Misk a pour ambition de se rapprocher des communautés des Arts pour relayer leurs messages.

Le lancement de Founa Shop en 2015

Dans le cadre d'Ingenium Fund, Ismail Ben Yedder décide en 2015 de soutenir un projet qui lui tient particulièrement à cœur : le projet Founa Shop fondé par Karim Skik. Startup innovante et disruptive, Founa Shop est un site de commerce en ligne spécialisé dans la vente de produits de consommation courante. Ismail Ben Yedder, qui partage avec les cofondateurs de Founa Shop une vision commune et une passion pour les nouvelles technologies, décide de tendre main forte à la startup en lui permettant de réaliser sa première levée de fonds.

Revenant sur cette aventure humaine, Ismail Ben Yedder a indiqué que Founa Shop a bénéficié de tout le savoir-faire acquis par Ingenium Fund de fin 2011 à 2015. « C'était une toute petite boite avec un potentiel énorme. Livrer des produits frais était un projet incroyable, limite suicidaire, car personne n'achète un poisson sur Internet. Nous nous réunissions autour de cette table pour construire des idées et en débattre, c'est cela qui est magnifique car c'est un travail d'équipe où le mérite ne revient pas à un individu en particulier mais à nous tous. C'est ça l'intelligence collective », a souligné Ismail Ben Yedder dans un élan d'optimisme.

Grâce à Ingenium, Founa Shop a bénéficié d'une finance sur mesure et, pour Ismail Ben Yedder, « C'est ce qu'il faut faire. Il faut être plus humain et oublier les dossiers et la bureaucratie. Ceux qui analysent les dossiers ont passé leur vie derrière un bureau et n'ont jamais été porteurs d'initiatives entrepreneuriales. Ces personnes ne voient pas le potentiel des projets car ils ne se focalisent que sur les business plans, c'est ce qui biaise la donne et prive de bons entrepreneurs d'un succès potentiel ». Plus tard, le leader des supermarchés en Tunisie, la société Magasin Général, décidera de racheter la startup qui avait enregistré 3 millions de dinars de chiffre d'affaires en 2018.

Ismail Ben Yedder : un passionné de botanique et d'éco-tourisme

Sa passion pour l'éco-tourisme et le développement durable l'a poussé en 2013 à contribuer à la réhabilitation du train présidentiel Habib Bourguiba aussi appelé Rose des Sables. Un train-croisière mythique datant des années 1960 qui réalise une boucle ferroviaire de la Tunisie en permettant de redécouvrir des sites touristiques à connotation naturelle et en faisant la promotion du tourisme et des produits du terroir tunisien.

Malheureusement, suite aux attentats terroristes du Mont Châambi, une partie du circuit a été placée en zone rouge et le projet s'est arrêté.

Après ce coup Ismail Ben Yedder crée Terranova, une société opérant dans l'arboriculture dont l'objectif est de contribuer à une alimentation plus saine et biologique pour le plus grand nombre. Pour lui, la Tunisie a parfaitement la possibilité d'être en totale autonomie alimentaire en produisant "mieux et moins cher que les produits importés".

C'est dans ce sens qu'Ismail Ben Yedder a racheté la marque d'huile d'olive tunisienne extra vierge, Medoléa pour la développer. Une huile aujourd'hui médaillée d'or au Japon et d'argent aux USA et au Royaume Uni. Aujourd'hui, Ismail Ben Yedder compte se lancer dans la production de miel biologique très haute gamme et dans la réhabilitation d'anciennes variétés de graines pour mettre en avant le meilleur potentiel de la Tunisie.

Propos recueillis par Khawla Hamed

Publié le 09/05/2019 13:59:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.