arabic version ilboursa
bourse tunis

Mohamed Ali Toumi annonce cinq mesures pour aider le secteur du tourisme

Le Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mohamed Ali Toumi, a organisé aujourd'hui mercredi 20 mai 2020 au siège du Ministère, une conférence de presse pour annoncer les décisions prises au profit du secteur touristique pour l'aider à faire face aux répercussions de la crise du Coronavirus qui a conduit à l'arrêt total de l'activité touristique.

Le ministre a ainsi annoncé cinq grandes mesures :

1- La mise à disposition d'un montant de 500 millions de dinars dans le cadre du nouveau mécanisme créé en vertu du décret-loi n°2020-6 portant garantie des crédits accordés par les banques au profit des entreprises impactées par les répercussions de la crise du Coronavirus. Ce montant sera accordé sous forme de crédits bancaires aux entreprises et professionnels des secteurs du tourisme et de l'artisanat avec une garantie de l'Etat à hauteur de 100 millions de dinars.

Les sociétés concernées par ce mécanisme sont :

  • Les entreprises qui ont connu une baisse d'au moins 25% de leur chiffre d'affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019 ou un repli de 40% en avril 2020 par rapport à avril 2019.
  • Les entreprises classées 0, 1, 2 et 3 à la banque centrale. Les dossiers des entreprises classées 4 seront traités au cas par cas.

Les crédits seront octroyés à un taux d'intérêt qui ne dépasse pas le TMM tandis que ce mécanisme sera valable jusqu'à mars 2021. Pour bénéficier de cette mesure, les entreprises devront garder l'ensemble de leur effectif et payer l'intégralité de leurs salaires. De plus, le crédit octroyé ne doit pas dépasser 25% du chiffre d'affaires réalisé en 2019 et dans la limite de 1 million de dinars pour chaque unité hôtelière.

2- Revoir les dispositions du projet du décret gouvernemental relatif aux conditions de bénéfice et de gestion de la ligne de crédit d'un montant de 300 millions de dinars sur les ressources du budget de l'État, destinée pour refinancer les prêts de rééchelonnement accordés par les banques aux petites et moyennes entreprises touchées par les répercussions de la propagation du Coronavirus et ce, afin de supprimer la contrainte du minimum d'investissements requis pour permettre au plus grand nombre possible d'entreprises de sortir de la crise et de préserver les emplois.     

3- Consolidation de la ligne de financement du besoin en fonds de roulement d'un montant de 10 millions de dinars dans le cadre de l'accord-cadre conclu entre l'Office National de l'Artisanat et la Banque Tunisienne de Solidarité pour l'année 2020 au profit des artisans touchés par la crise actuelle pour leur fournir de la liquidité afin de leur permettre de couvrir leurs dépenses urgentes (loyers, salaires ...) avec l'obligation de revoir la gouvernance de ce mécanisme conjoncturel pour plus de transparence.

4- Permettre aux artisans de reporter le paiement des loyers des commerces se situant dans les villages de l'artisanat relevant de l'Office National de l'Artisanat pendant la période comprise entre mars 2020 et mars 2021.

5- Former un groupe de travail de haut niveau comprenant notamment des représentants de la présidence du gouvernement, du ministère du Tourisme et de l'Artisanat, du ministère des Finances, du ministère de la Justice et de la Banque centrale de Tunisie, en vue d'évaluer les mesures prises précédemment dans le domaine de la restructuration financière du secteur et d'élaborer un concept pour résoudre ce problème.

O.E.O

Publié le 20/05/2020 17:27:49

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.