bourse tunis

Liban : La banque centrale met en place des lignes de crédit exceptionnelles en dollar à taux zéro

 

A travers une circulaire publiée aujourd'hui, vendredi 7 août 2020, la Banque du Liban (BDL) a sommé les banques et les institutions financières du pays de mettre en place des lignes de crédit exceptionnelles en dollars à taux zéro d'une maturité de cinq ans. Cette mesure concerne les personnes et les entreprises touchées par l'explosion portuaire de Beyrouth. Les prêts octroyés pourront être remboursés en livre libanaise sur la base du taux de change.

Les banques et institutions financières opérant au Liban se doivent d'accorder des prêts exceptionnels en dollar américain aux particuliers, entreprises individuelles, Petites et Moyennes Entreprises (PME) dépossédés par la déflagration qui a eu lieu mardi au port de la capitale libanaise. L'organe central allouera également des prêts aux banques et aux institutions financières en dollar américain à taux zéro pour un délai de remboursement de moins de cinq ans.

A compter du 15 août et jusqu'au 31 octobre 2020, les établissements financiers devront soumettre à la direction des opérations financières de la BDL leur demande d'approbation des prêts qu'ils prévoient d'accorder.

Dans une interview télévisée, le gouverneur de Beyrouth, Marwan Abboud, a estimé les pertes matérielles entre 10 et 15 milliards de dollars tout en déclarant que 300.000 Libanais se sont retrouvés sans abris après la déflagration.

Le pays du Cèdre est confronté depuis une année à une profonde crise économique et sociale. Se trouvant dans un engrenage, le Liban est gangréné par une corruption dynamisée par une attitude attentiste et passive de la part des politiciens, à l'image du reste des pays arabes, donnant lieu à une augmentation de 35% du taux de chômage, une hausse de 169% des prix des produits de base et une détérioration de 85% du pouvoir d'achat des ménages, en l'espace d'une année.

Myriam Ben Yahia

Publié le 07/08/2020 14:25:35

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.