arabic version ilboursa
bourse tunis

Liban - Crise économique : Une seule voiture neuve vendue en février

Une seule voiture neuve a été vendue au Liban durant le mois de février 2021, selon l'Association des Importateurs d'Automobiles au Liban (AIA) qui annonce un déclin de 99,9% des ventes des voitures neuves par rapport à la même période en 2020. La chute est considérée comme étant la plus sévère depuis janvier 2008, date des plus anciennes données délivrées.

L'Association considère la double explosion qui a eu lieu au port de Beyrouth en août 2020 comme le principal moteur de cette chute, en sus d'une détérioration de 86% de la valeur de la livre libanaise. Le quotidien libanais, L'Orient-Le Jour, explique que " les concessionnaires de voitures ont subi des pertes chiffrées en dizaines de millions de dollars en raison de l'explosion meurtrière du port de Beyrouth […] un grand nombre d'entre eux étant situés à proximité du port ".

Le seul véhicule vendu en février provient d'une enseigne européenne. Néanmoins, les ventes sont au creux de la vague depuis fin 2019 puis qu'elles ont observé un ébranlement de 74% sur les deux derniers mois de l'année. Seulement 1.906 voitures ont été vendues en février 2019. Pour le pays du Cèdre, 2020 a été encore plus dévastatrice avec 897 voitures de première-main vendues au mois de février.

Surnommé la Suisse de l'Orient dans les années 1970, le Liban vit désormais des débâcles économiques et financières les plus sombres accentuées par la dégringolade de la valeur de la monnaie nationale menant le niveau du salaire minimum national au même que celui du Bangladesh, par exemple.

Malgré les cris d'Orfaie poussés par le Libanais, le pays reste sans gouvernement depuis le mois d'août 2020. La situation s'altère de plus en plus avec l'augmentation de 57% des vols entre fin 2019 et fin 2020. Les vols de voitures ont explosé de 112%, selon les Forces de Sécurité Intérieure (FSI).

Mariem Ben Yahia

Publié le 15/04/2021 09:05:20

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.