ilboursa arabic version ilboursa

Les recettes du Canal de Suez baissent de plus de 50% au premier trimestre de 2024

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 8h44min

Depuis le déclenchement de la guerre à Gaza en octobre dernier, le trafic maritime en mer Rouge, notamment à travers le canal de Suez, a été perturbé. Les attaques houthies contre les navires passant par Bab El-Mandeb ont perturbé le flux régulier des activités commerciales, forçant plusieurs compagnies de navigation à réviser leurs routes habituelles.

Les recettes du canal de Suez ont totalisé 959,3 millions de dollars au cours du premier trimestre de l'année 2024, selon le rapport de la Banque Centrale d'Égypte sur la balance des paiements pour les neuf premiers mois de l'exercice fiscal 2023/2024.

Cela représente une chute de 57,2 % par rapport aux 2,2 milliards de dollars enregistrés à la même période de l'année 2023. Au total, les recettes du Canal de Suez ont diminué de 7,4 % entre juillet 2023 et mars 2024, s'établissant à 5,8 milliards de dollars contre 6,2 milliards de dollars l'année précédente.

Cette baisse est principalement due aux perturbations du trafic maritime en mer Rouge, causées par la guerre à Gaza et les attaques houthies contre les navires passant par Bab El-Mandeb. Ce qui a renforcé plusieurs compagnies de navigation commerciale à modifier leurs itinéraires.

Hausse des recettes touristiques

De même, le rapport de la banque centrale indique également une forte augmentation du déficit de la balance des paiements, atteignant 17,1 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de l'exercice financier 2023/2024, comparé à 5,3 milliards de dollars l'année précédente.

Cela s'explique également par la diminution des transferts des Égyptiens travaillant à l'étranger, qui ont chuté de 17,1 % pour atteindre seulement 14,5 milliards de dollars, contre 17,5 milliards de dollars l'année dernière.

Simultanément, les recettes provenant des investissements ont baissé de 9,0 % pour se fixer à 1,1 milliard de dollars, principalement en raison de la diminution des revenus des investissements directs.

En revanche, les recettes touristiques ont augmenté de 5,3 % pour atteindre 10,9 milliards de dollars grâce à une hausse du nombre de touristes qui a atteint 11,1 millions de visiteurs au cours des neuf premiers mois de 2023/2024. Il s'agit d'une augmentation de 11,1 % sur un an.

Quant au déficit de la balance commerciale des produits non-pétroliers, il est passé de 25,2 milliards de dollars à 23,7 milliards de dollars, tandis que les investissements directs étrangers ont atteint 23,7 milliards de dollars, comparé à 7,9 milliards de dollars pour la même période l'année précédente.

Jihen Mkehli

Publié le 11/07/24 06:54

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YkrMtZAP8pgwjRA9bXNKIV7F65fg4W1GRl8vw898Omc False