ilboursa arabic version ilboursa

Les pays africains membres de l'OPEP assurent 14 % de la production de pétrole

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 30h32min

Selon l'AIE, en mai 2024, les pays africains membres de l'OPEP ont produit ensemble 3,98 millions de barils par jour, représentant environ 14,62% de la production totale de l'OPEP, établie à 27,2 millions de barils par jour. 

Dans son dernier rapport mensuel sur le marché pétrolier mondial, l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) dresse un tableau pour les membres africains de l'OPEP, notamment en termes de production pétrolière et de capacité de production inutilisée.

Parmi les 13 membres de l'OPEP, six sont des pays africains : Algérie, Congo, Guinée équatoriale, Gabon, Nigeria et Libye. Ensemble, leur production s'est élevée à 3,98 millions de barils par jour en mai 2024, représentant environ 14,62% de la production totale de l'OPEP, qui s'établit à 27,22 millions de barils par jour.

En mai 2024, plusieurs pays africains ont affiché des niveaux variés de production de pétrole. Bien que certains, comme la Guinée équatoriale et le Gabon, optimisent leur production à leur capacité maximale, d'autres, tels que l'Algérie, le Nigeria et la Libye, disposent encore de réserves de capacité de production non utilisées.

État des capacités de production pétrolière des pays africains de l'OPEP

En détail, l'Algérie, avec une production de 0,9 million de barils par jour (mb/j), dispose d'une capacité durable de 0,99 mb/j, laissant 0,09 mb/j inutilisées. Suivie par le Congo produit 0,26 mb/j sur une capacité de 0,27 mb/j, ne laissant qu'une très faible marge de 0,01 mb/j inutilisée.

La Guinée équatoriale et le Gabon fonctionnent tous deux à pleine capacité, produisant respectivement 0,06 mb/j et 0,22 mb/j sans aucune marge inutilisée.

Ensuite vient le Nigeria, plus grand producteur parmi ces pays, affiche une production de 1,35 mb/j, avec une capacité de 1,42 mb/j, ce qui représente 0,07 mb/j de capacité inutilisée. Quant à la Libye, elle produit 1,19 mb/j sur une capacité de 1,23 mb/j, laissant ainsi 0,04 mb/j de marge.

Selon le rapport, la capacité excédentaire totale de l'OPEP est estimée à 5,29 millions de barils par jour, dont la part africaine ne représente qu'environ 4%.

Avec une croissance de la demande mondiale revue à la baisse à 960.000 barils par jour pour 2024, les pays producteurs font face à un défi de taille pour équilibrer l'offre et la demande. Cela s'explique notamment par les infrastructures vieillissantes et les contraintes géologiques de certains gisements arrivés à maturité dans ces pays producteurs historiques.

Jihen Mkehli

Publié le 14/06/24 14:17

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

YQ57eABejJSfC1_URZLQEB3keL4_4eMM2Gnp55KQb8E False