ilboursa arabic version ilboursa

Les banques libanaises à court de liquidités pour rembourser les déposants

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 16h58min

Les banques libanaises font face à une situation de crise alors que leur manque de liquidités se cristallise davantage. Dans une lettre envoyée par Fadi Khalaf, Secrétaire Général de l'Association des Banques du Liban (ABL), il a été déclaré que les banques commerciales du pays n'ont pas suffisamment de liquidités pour rembourser les dépôts des clients.

Le document a servi d'introduction au rapport mensuel de l'ABL et a mis en évidence la grave situation financière des banques libanaises.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Les banques commerciales du Liban n'ont pas suffisamment d'argent en main pour répondre à la demande des clients qui souhaitent retirer leur argent. Fadi Khalaf indique que ces banques n'ont que 86,6 milliards de dollars déposés à la Banque centrale du Liban à la mi-février.

De plus, les banques ont également une dette de 204 milliards de dollars envers d'autres banques. Cela signifie que les banques ont plus de dettes que d'argent en main pour répondre à la demande des clients.

La crise économique au Liban a été causée par plusieurs facteurs, notamment la corruption généralisée, l'instabilité politique et la pandémie de COVID-19. La crise a entraîné une forte inflation, une baisse du pouvoir d'achat des ménages et une augmentation du taux de chômage.

Les citoyens libanais ont également été confrontés à des restrictions de plus en plus strictes sur les retraits bancaires, ce qui a conduit à une perte de confiance dans le système bancaire.

Il est important de noter que le peuple libanais est résilient et a traversé des périodes difficiles dans le passé. Les autorités du pays ont pris des mesures pour stabiliser l'économie, mais il reste encore beaucoup à faire pour sortir le pays de cette crise.

L'ancienne Suisse de l'Orient a le potentiel de surmonter cette crise, mais cela nécessitera des efforts concertés de la part de tous les acteurs impliqués.

Mariem Ben Yahia

Publié le 08/03/23 14:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qtPuWQ9zcFE6p5qQVVUNROPs0iaeKynZSs8w-1JS45Y False