ilboursa arabic version ilboursa

L’énergie solaire photovoltaïque en Tunisie ou comment tuer une industrie naissante

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 0h27min

 

Par Omar El Oudi

Alors que l'objectif de la Tunisie à l'horizon 2030 est d'avoir une part du solaire dans le mix énergétique de 3.000 MWc (mégawatt crête), soit en moyenne 350 MWc par an, de la production nationale d'électricité (Plan Solaire Tunisien actualisé en septembre 2020), la quasi-totalité des projets de construction des centrales solaires photovoltaïques sont aujourd'hui à l'arrêt pour des raisons administratives ou financières.

Sur les 894 MWc de projets attribués par l'Etat tunisien depuis 2018 à ce jour pour environ 700 millions d'euros d'investissements (Hors marché autoconsommation Basse Tension et Moyenne Tension), la plupart des études de faisabilité se font à l'étranger (95%) et l'ensemble des équipements pour la construction des centrales sont totalement importés.

En revanche, selon les résultats d'une étude intitulée " Etat des lieux et perspectives des composants électriques solaires en Tunisie ", réalisée conjointement par le Ministère de l'Industrie en Tunisie et la BSW (German Solar Association), une politique d'intégration des équipements solaires en Tunisie permettra de gagner 1 point de croissance, soit environ 400 millions d'euros, et la création de plus de 17.000 emplois.

Cette situation met la Tunisie en position de consommateur passif et non pas en intégrateur de valeurs ajoutées dans la chaine de valeur du photovoltaïque. Il est ainsi vital de repenser cette approche afin de créer de la valeur et des emplois en amont. Rappelons qu'une centrale solaire en exploitation n'emploie presque pas de ressources humaines et elle est totalement télé-pilotée. Cependant, les emplois se trouvent au niveau de la R&D, des études, de la conception, de la réalisation et de l'industrie des composants solaires.

Situation de l'industrie tunisienne du photovoltaïque

Le paysage de l'Industrie naissante de production des panneaux photovoltaïques en Tunisie comprend aujourd'hui 5 sociétés. Celles-ci font face à d'énormes difficultés en raison de la complexité d'accès aux appels d'offres qui privent en amont les sociétés tunisiennes de prendre part aux projets des centrales solaires (hors sous-traitance), faute de références et de bancabilité exigées dans tous les projets en Tunisie, ainsi que de la complexité du financement des industriels à causes des effets structurels et conjoncturels que traverse l'économie en général et l'industrie tunisienne en particulier.

A cela s'ajoute la nouvelle disposition approuvée dans la loi de finances 2019 relative à la baisse des droits de douane et de la TVA sur les panneaux photovoltaïques importés, particulièrement, de Chine ce qui a fortement pénalisé les industriels locaux et favorisé l'importation et les importateurs. Par conséquent, plus de 90% des projets solaires accordés à ce jour seront réalisés avec 100% d'équipements et 95% de services importés !

Alors que l'objectif annoncé de cette nouvelle disposition fiscale est de réduire les prix et l'accélération des réalisations des centrales solaires, nous constatons à ce jour et depuis l'adoption de ladite loi fin 2018 plutôt l'inverse : une hausse des prix des installations et presque pas d'avancement sur les réalisations des centrales solaires.

Il importe de signaler que des pays comme la Turquie, le Maroc et l'Arabie Saoudite, ont imposé l'utilisation d'équipements locaux ce qui a permis le développement d'une vraie industrie solaire dans ces pays.

A défaut de créer de la valeur ajoutée à travers la relance et le soutien de l'industrie, des porteurs de projets et des investisseurs locaux et étrangers, l'érosion des compétences et des talents se poursuivra en Tunisie ainsi que le creusement de son déficit énergétique. La Tunisie doit tirer les leçons par rapport à la désindustrialisions d'une partie de l'Europe avant le Covid et la vague actuelle de délocalisation à la suite de la crise et ses impacts en termes de hausses du transport et des matières premières dans différents secteurs ce qui a mis à l'arrêt des chaines de production dans plusieurs secteurs comme l'automobile.

D'ailleurs, la hausse actuelle des prix à l'international impacte directement la rentabilité de tous les projets en Tunisie. En effet, depuis quelques mois, nous constatons une hausse du prix du transport des conteneurs au départ de la Chine qui est passé à plus de 8.000 dollars actuellement contre 3.000 dollars en 2020.

Par rapport à cette situation et, particulièrement, au premier appel à projet attribué en 2018 par l'Etat tunisien, il est vital d'accorder aux soumissionnaires une extension des délais au moins jusqu'à fin 2022 afin de leur permettre de bénéficier des meilleurs prix sur cette période et disposer d'assez de temps pour réaliser les centrales solaires.

La Tunisie, à la croisée des chemins

Clairement, les pouvoirs publics doivent choisir entre deux démarches. Soit de favoriser uniquement le déploiement des énergies renouvelables pour produire de l'énergie électrique en utilisant en grande majorité des services et des produits importés et se positionner, par conséquent, comme consommateur passif.

Soit d'intégrer dès maintenant la démarche de déploiement des énergies renouvelables avec l'émergence de nouvelles filières (Solaire, Hydrogène, etc.) afin d'intégrer une part significative de la R&D, des produits et des services locaux pour la création d'une forte valeur ajoutée technologique avec à la clé la création de milliers de nouveaux emplois.

Si les autorités opteraient pour la deuxième démarche, il faut incessamment arrêter l'hémorragie de l'importation qui bloque actuellement la création de valeurs en R&D et services dans l'industrie photovoltaïque. Des pays comme la Corée du sud, le Rwanda, Singapour ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui sans oser et avoir de grandes ambitions.

Publié le 02/12/21 11:39

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

H3znJJx46Bf1LCLE56JGfaS3RqjgA0DNtRQiJMZXpY8 False