arabic version ilboursa
bourse tunis

Le Liban affiche le taux d’inflation annuel le plus élevé au monde

Au Liban, le taux d'inflation annuel est le plus élevé au monde, selon l'agence Bloomberg. Au pays du Cèdre, les prix ont grimpé en flèche au cours des deux dernières années alors que la crise financière du pays ne cesse de s'intensifier. 

L'indice des prix à la consommation a augmenté de 137,8% au mois d'août 2021 par rapport à la même période un an plus tôt, contre 123,4% en juillet, en glissement annuel, selon l'Administration centrale libanaise des statistiques. L'épuisement des devises étrangères détenues par l'ancienne Suisse de l'Orient s'est traduit par une aggravation des pénuries de produits de base tels que le carburant et les médicaments au cours des deux derniers mois.

Les prix des carburants ont augmenté pour la deuxième fois en cinq jours en raison des mesures menées par le nouveau gouvernement libanais pour une levée progressive des subventions. Désormais, l'essence et le diesel coûtent dix fois plus qu'avant la crise de 2019.

En détenant le taux d'inflation le plus élevé de la planète, le Liban se place devant le Venezuela et le Zimbabwe. Le pays africain est passé d'un pic de plus de 800% durant l'été 2020 à moins de 100% au mois d'août 2021. Au mois de mars 2021, la Banque Centrale Zimbabwéenne (RBZ) avait même indiqué qu'elle anticipait une inflation à 55 % en fin d'année en glissement annuel.

Brisée par une crise systémique continue, la difficile conjoncture libanaise a plongé les trois quarts de la population dans la pauvreté. Avec une dévaluation monétaire de près de 90%, les dernières statistiques de l'Organisation des Nations Unies (ONU) indiquent que 87% des Libanais ont besoin d'une aide humanitaire pour survivre.

Rappelons que l'effondrement économique et politique du Liban a été dynamisé par le projet du gouvernement libanais portant sur l'imposition de frais quotidiens sur les appels passés à travers l'application Whatsapp. La mesure a alors été mal accueillie par les Libanais qui ont mené des protestations et des manifestations à l'automne 2019, dénonçant l'avanie de la classe politique au pouvoir.

Mariem Ben Yahia

Publié le 23/09/2021 14:07:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.