bourse tunis

Le Groupe Loukil et l’Initiative Méditerranéenne pour le Développement, inaugurent le MDI Smart Center à la Technopole de Sfax

Le Groupe Loukil entame son plan d'action pour dynamiser la Technopole de Sfax et signe un partenariat avec le MDI pour former les jeunes aux nouvelles technologies.

Le Groupe Loukil et l'Initiative Méditerranéenne pour le Développement (MDI) lancent un Smart Center qui envisage de devenir un hub technologique pour les jeunes de la région et au-delà. Cette initiative, en plein cœur de la technopole de Sfax, basée sur l'apprentissage des nouvelles technologies, vise à introduire une nouvelle dynamique et des synergies entre les différents acteurs de l'écosystème de la technopole pour outiller les jeunes aux nouveaux besoins du marché de l'emploi et de l'économie numérique.

En effet, l'économie mondiale change à grande vitesse et incorpore de plus en plus de nouvelles technologies. L'informatique et le progrès des communications affectent notre façon de travailler, ainsi que la nature des tâches que nous effectuons, à tel point que la valeur du travail qualifié, complexe et créatif, est fondamentale. De ce fait, la croissance économique de la Tunisie dépend de plus en plus de la qualité de son capital humain -  compétences, apprentissages et talents créatifs. L'éducation est le pivot, nécessaire mais insuffisant, de la formation du capital humain. L'éducation comprend la formation initiale (scolaire et universitaire) mais la notion de « capital humain » s'étend aux apprentissages et aux formations qui la complètent et préparent les jeunes à la transition vers le secteur privé. Ce concept est parfaitement maitrisé par la Finlande, dont l'ambassadrice, Madame Tanja Jääskeläinen, a participé à cette cérémonie de lancement pour soutenir ce partenariat entre le MDI Smart Center et l'université Finlandaise de Turku.

La technopole de Sfax est l'endroit naturel pour préparer les jeunes à cette transition. Cette action est cohérente avec la vision du groupe Loukil en faveur d'une jeunesse tunisienne créative et entreprenante, fer de lance d'une Tunisie nouvelle et prospère. Selon Bassem Loukil, CEO du Groupe Loukil, "la Tunisie ne réussira à dépasser le stade d'une économie à basses qualifications et bas salaires qu'en misant sur les jeunes, en les orientant vers des métiers d'avenir à haute valeur technologique et en libérant la capacité d'entreprendre et l'initiative privée. En tant que secteur privé, nous comptons pleinement jouer notre rôle économique et social".

Pour Ghazi Ben Ahmed, Directeur du MDI, "à court terme, il est fondamental d'améliorer l'employabilité des jeunes en les équipant des compétences nécessaires pour mieux répondre à la demande du marché et encourager les plus déterminés à lancer leur propre projet. A terme, les TIC pourraient résorber le chômage en Tunisie, développer les régions et contribuer à l'autonomisation des femmes".

Le MDI Smart Center

Le but de ce Smart Center est de créer un espace technologique convivial pour former les jeunes aux différentes technologies, notamment le gaming et les applications mobiles, ainsi que l'internet des objets. Ces formations se feront avec des entreprises locales et étrangères afin d'attirer l'attention sur le potentiel des jeunes tunisiens et leur offrir l'opportunité de travailler en freelance pour ces studios. Les plus talentueux et les plus motivés seront encouragés à lancer leur propre projet/startup.

Le monde du jeu vidéo évolue constamment, notamment grâce aux terminaux mobiles qui ont le rôle moteur de cette croissance. Ainsi l'arrivée de jeux tout public et gratuits (principe du free-to-play) sur les Smartphones et tablettes suscite un engouement planétaire et constitue une chance pour la Tunisie afin de devenir une plateforme de développement de jeux vidéo pour les marchés arabes et internationaux, directement ou à travers le freelance. Plusieurs pays d'Europe Centrale et de l'Est dont les salaires ont rapidement augmenté ces dix dernières années (mais la productivité n'a pas suivi) sont en train de délocaliser en Tunisie pour rester compétitifs.

Le MDI Smart Center offrira des parcours spécialisés dans le jeu vidéo afin de former une génération de jeunes développeurs freelance mais aussi pour mettre à niveau ceux qui sont déjà dans le métier, d'autant plus que, tous les quatre à cinq ans, le secteur du jeu vidéo traverse une période transitoire durant laquelle le hardware évolue afin de bénéficier des dernières technologies, plus sophistiquées.

L'expérience des développeurs pourra être ensuite utilisée pour développer leurs propres idées et lancer leurs startups et appliquer leur savoir-faire dans la création de jeux vidéo made in Tunisia pour le marché très lucratif du Golfe, et mondial. Pour cela, le Smart Center au cœur de la Technopole offre un écosystème propice à tous les métiers du jeu vidéo et des TIC en général.

Tout l'intérêt de la technopole réside dans le fait de permettre aux jeunes de s'intéresser aux TIC, au codage informatique, en se hissant au niveau des meilleurs à l'international, et d'intégrer une communauté dynamique et stimulante.

A propos de l'Association MDI

L'Initiative Méditerranéenne pour le Développement (MDI) est un Think/Action Tank  (association tunisienne à but non lucratif) fondée en 2013 et dirigée par Mr Ghazi Ben Ahmed.

Le MDI s'est engagé en faveur de l'inclusion des jeunes et de l'autonomisation des femmes, en insistant en particulier sur l'amélioration de l'éducation et des compétences. Le MDI a lancé toute une série de formations certifiantes à travers toute la Tunisie afin d'aider les jeunes talents à améliorer leur employabilité mais aussi d'identifier les plus talentueux et dynamiques d'entre eux afin de leur offrir des formations supplémentaires avec les studios internationaux et ainsi les amener à tester le potentiel de ces jeunes et les inciter à leur offrir des contrats de freelance. Cela aura des retombées positives sur tout le monde, ceux qui veulent intégrer ce métier, les studios et la croissance du pays.

Publié le 13/12/2016 10:03:06

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.