bourse tunis

Le Groupe Délice augmente de 50% ses bénéfices en 2019 à plus de 46 millions de dinars

ISIN : TN0007670011 - Ticker : DH
La bourse de Tunis ouvre dans 30h4min

Le Groupe Délice, leader de l'industrie laitière en Tunisie, confirme sa bonne dynamique de croissance en 2019 avec un bénéfice net en forte hausse de +50%.

 

Le Groupe Délice vient de publier ses états financiers relatifs à l'exercice clos le 31 décembre 2019. Ces états font ressortir un Résultat Net Part du Groupe (RNPG) de 46,5 millions de dinars, contre 30,9 millions une année auparavant, soit une envolée de 50,6%.

Cette performance est attribuée à la hausse des produits d'exploitation du Groupe qui sont passés de 851,8 millions de dinars en 2018 à 978,7 millions à fin décembre dernier, soit une augmentation de 15%. Cette croissance provient essentiellement de la hausse des ventes locales de +8,3% à 812,2 millions de dinars et des ventes à l'export de +64% pour atteindre 29 millions de dinars.

Quant aux achats consommés, ils se sont établis à 741 millions de dinars, contre 644,8 millions en 2018 enregistrant ainsi une progression de 15%. Ces achats ont concerné les matières premières (531,4 millions de dinars) et les matières consommables et emballages (195,7 millions de dinars).

Au titre de 2019, les charges de personnel s'élèvent à 82,5 millions de dinars, contre 75,9 millions une année auparavant, réparties entre salaires (68 millions de dinars), charges sociales (10,3 millions) et autres (4,2 millions).

Le Résultat d'exploitation du Groupe composé de dix sociétés, a atteint 60 millions de dinars, contre 48,2 millions de dinars en 2018, soit une évolution de 24%.

Par ailleurs, le Groupe Délice a vu ses charges financières nettes passer de 13 à 17,9 millions de dinars entre 2018 et 2019 et ce, suite à la hausse des charges d'intérêts de +72% à 17,2 millions de dinars.

Gestion de la crise du Coronavirus

Opérant dans le secteur de l'agro-alimentaire, le Groupe Délice a continué à travailler durant la période de confinement. Conscient des effets de la pandémie sur le comportement du consommateur, mais aussi sur les réseaux de distribution et d'approvisionnement, le groupe, pour une gouvernance efficace, a mis en place, dès les premiers jours, un comité de suivi et de pilotage de la gestion de la crise.

Les décisions prises ont permis d'assurer la production habituelle et la satisfaction des besoins de marché. Le télétravail, la digitalisation, l'infrastructure et la forte implication du personnel ont contribué à assurer cette continuité. Le dispositif de risque management qui existe d'ores et déjà dans le groupe à travers l'élaboration de cartographies des risques, pouvant donner suite à des Plans de Continuité d'Activité, a permis de faire face à cet imprévu.

En effet, le Groupe, et afin de minimiser le risque associé aux interruptions au niveau de la chaîne d'approvisionnement, a anticipé les commandes et a constitué des stocks stratégiques. Le recours aux fournisseurs locaux a été privilégié.

Afin de faire face aux retombées éventuelles sur le plan financier, notamment liées aux retards d'obtention de la subvention d'exploitation octroyée en tant que complément de prix pour le produit subventionné, le comité a étudié le report des investissements de l'année dont le financement est effectué par des fonds propres. La trésorerie prévisionnelle tenant compte d'une éventuelle détérioration du BFR permettra d'honorer les engagements du Groupe envers les partenaires notamment le secteur bancaire.

Responsabilité sociétale du Groupe

Soucieux d'agir en tant qu'entreprise citoyenne, et dans le cadre de sa responsabilité sociétale, le Groupe a contribué à l'effort national de lutte contre la propagation de l'épidémie en apportant des aides aux hôpitaux et des dons au fonds de lutte contre le Covid-19.

Télécharger les états financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2019

Télécharger les états financiers individuels arrêtés au 31 décembre 2019

Omar El Oudi

Publié le 12/05/2020 15:00:10

5 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
SofieneAs


12/05/20 17:33
Subventions d'exploitation 128 MDT en 2019 vs. 79 MDT en 2018

Subventions de stockage 7 MDT en 2019 vs. 2 MDT en 2018

Ca résume tout!
mohamed 2604


12/05/20 18:06
svp , dans quel cadre ces subventions?
elmonta


12/05/20 18:40
haw bda ettanbir!
investun


12/05/20 18:44
La subvention d'exploitation est relative à la vente du lait subventionné. La subvention du lait est attribuée aux éleveurs et aux producteurs comme délice. La subvention de stockage est relative au stockage du lait puisque les centres de collecte ont une capacité limitée donc l'Etat incite les producteurs à acheter le lait aupèrs des éleveurs et stocker
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.