bourse tunis

La société Carthage Cement est désormais prête à être vendue

ISIN : TN0007400013 - Ticker : CC
La bourse de Tunis ouvre dans 7h56min

Lors de la communication financière de la société Carthage Cement, qui s'est déroulée ce jeudi 15 novembre 2018 au siège de la Bourse de Tunis, le top management du cimentier a évoqué plusieurs questions d'actualité. La plus épineuse est incontestablement celle relative à l'état d'avancement du processus de cession de la cimenterie.

A quelle date se déroulera la séance d'ouverture des plis des offres financières ? La question n'en finit plus de tarauder la place financière ces dernières semaines. Jeudi matin, il a suffi d'une seule phrase de M. Adel Grar, Président du Conseil d'administration de Carthage Cement et PDG d'Al Karama Holding, devant un parterre d'analystes financiers pour mettre fin aux spéculations. "Hier soir un accord de principe a été trouvé entre le pool bancaire et les soumissionnaires ce qui nous a permis de fixer la date de la séance d'ouverture des plis des offres financières, soit le 7 décembre prochain", a annoncé M. Grar.

Interrogé sur l'arrangement trouvé entre les banques et les soumissionnaires, le Président du conseil d'administration de la société a répondu que l'accord conclu entre les deux parties est confidentiel. "Ce que je peux dire c'est qu'il s'agit d'une promesse à travers laquelle les soumissionnaires s'engagent à recapitaliser la société pour qu'elle puisse développer son activité, notamment à l'export, et honorer ses engagements », a-t-il indiqué.

M. Grar a, par la suite, affirmé que la version finale du contrat de cession élaborée par Al Karama Holding sera finalement déposée à la Data Room lundi prochain. "On a essayé de faire toutes les vérifications possibles pour pouvoir élaborer la version finale du contrat de cession et ce, afin de proposer aux investisseurs une société vendable".

Les trois facteurs qui ont pénalisé la société au premier semestre    

Présentant les états financiers semestriels de la société, M. Brahim Sanaa, Directeur Général du cimentier, a fait savoir qu'en dépit d'une croissance du chiffre d'affaires de 28% au premier semestre (+25 millions de dinars), les charges d'exploitation ont augmenté de 38 millions. Cette envolée est due essentiellement à trois facteurs.

Ainsi, en plus de la variation des stocks, l'arrêt imprévu d'un mois d'exploitation de NLS, ainsi que l'écart négatif des stocks de clinker évalué à 8,7 millions de dinars ont impacté grièvement les charges d'exploitation. "Je tiens à préciser que le retard pris concernant la publication de nos états financiers semestriels est dû à un litige avec NLS, la société sous-traitante de l'exploitation et la maintenance de l'usine, concernant la variation du stock. Une réunion de conciliation entre les deux parties se tiendra le 29 novembre e on espère qu'elle aboutira", précise M. Sanaa.

Le deuxième facteur qui a causé la hausse des charges d'exploitation est le surcroît des charges de NLS d'environ 2,6 millions de dinars et ce, suite à la dépréciation du dinar puis que Carthage Cement achète la tonne à 8,7 euros de NLS. Le dernier facteur est le surcoût de l'énergie de 7,6 millions de dinars qui, selon le DG, a été rattrapé à partir du juillet dernier.

Par ailleurs, M. Sanaa a évoqué l'augmentation des charges financières de 3,4 millions de dinars, suite à la révision du TMM, et la constatation d'une provision de 1,5 million de dinars suite à contrôle CNSS.

Réalisations au 31 octobre 2018

Le Directeur Général du cimentier a également présenté les réalisations de la société à fin octobre dernier. Les chiffres font ressortir une hausse de 22 millions de dinars (+13%) des revenus de la société par rapport à septembre pour s'élever au cumul à 193,6 millions de dinars, en croissance de 32% par rapport à fin octobre 2017.

Le chiffre d'affaires provenant des exportations du clinker ont atteint 42 millions de dinars à fin octobre et ce, suite à la vente de 510.626 tonnes. Tandis que le chiffre d'affaires provenant des ventes du ciment sr le marché local s'établit à 118,8 millions de dinars contre 106 millions à fin octobre 2017, en hausse de 12%.

A cet effet, la part de marché de Carthage Cement sur le marché local s'élève à fin octobre à 17,3% alors qu'à l'export sa part de marché s'établit à 33,3% contre 8,2% une année auparavant. Pour tout le secteur, le cimentier accapare une part de marché globale de 20,6% contre 17,3% à fin octobre 2017.

D'après l'Etat de Résultat arrêté au 30 octobre dernier, la société Carthage Cement affiche un Résultat d'exploitation négatif de 12,4 millions de dinars et un Résultat Net déficitaire de 59,7 millions de dinars.

Omar El Oudi

Publié le 15/11/2018 15:21:16

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.