bourse tunis

La Banque Centrale de Tunisie s'attend à une inflation de 6,8% en 2019

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) a publié mercredi 6 novembre 2019 ses perspectives d'inflation à court terme. Celle-ci devrait poursuivre, au cours du quatrième trimestre de l'année 2019, son trend baissier entamé depuis juin 2018.

 

La dynamique de l'inflation a préservé, en septembre 2019, le même rythme que celui du mois précédent, soit 6,7% contre 7,4% une année auparavant. La détente de l'inflation, sur un an, porte la marque de la nette décélération de l'inflation sous-jacente et dans une moindre mesure, l'atténuation du rythme de progression des prix des produits administrés. En revanche, les prix des produits alimentaires frais ont poursuivi leur ascension amorcée depuis le mois de juin 2019.

Du côté des produits alimentaires frais, les prix ont progressé de 9,0%, en septembre 2019, sur un an, contre 5,2% une année auparavant. Cette hausse a revêtu un caractère quasi-généralisé à l'exception pour la volaille. En effet, les prix des légumes se sont nettement affermis, en progressant de 9,6% en glissement annuel (GA) après avoir baissé de 10,9% en septembre 2018. L'accélération a concerné également les prix de la viande rouge qui ont augmenté de 14,5% sur un an, contre 13,4% enregistré durant le même mois de l'année précédente.

En revanche, les prix de la volaille, en baisse depuis le mois d'avril 2019, ont poursuivi leur descente en septembre (-2,0% en GA contre +11,2% en septembre 2018), contribuant ainsi à raison de -0,3 point de pourcentage à l'inflation des produits alimentaires frais et ce, après -1,0 point le mois précédent et +0,2 point une année auparavant.

Quant aux produits à prix administrés, leur inflation s'est inscrite, en septembre 2019, en légère décélération par rapport au même mois de l'année précédente (4,9% contre 5,1% en septembre 2018) et ce, en dépit de la hausse récente liée à l'intégration, pour le deuxième mois consécutif, de l'augmentation des prix du tabac relevés sur le marché (22,3% en GA après 14,6% en août, soit une contribution de 2,1 points, après 1,4 points).

S'agissant de la principale mesure de l'inflation sous-jacente, à savoir l'inflation hors produits alimentaires frais et produits à prix administrés, elle a poursuivi sa décélération pour revenir de 8,7% en septembre 2018 à 7,0% en août 2019 puis à 6,9% en septembre 2019 et ce, sous l'effet du ralentissement du rythme de progression des prix des produits alimentaires transformés libres (7,4% après 8,6% en septembre 2018).

Il y a lieu de noter la convergence de la deuxième mesure de l'inflation sous-jacente, hors produits alimentaires et énergie, qui s'est plutôt affermie, en septembre 2019, pour s'établir également à 6,9% et ce, après 6,7% en août 2019 et 7,7% en septembre 2018.

Vraisemblablement, l'inflation sous-jacente, mesurée par les deux indices susmentionnés, demeure à un niveau élevé, dénotant du caractère persistant de l'inflation.

Sur un autre volet, l'indice des prix à l'importation a poursuivi son trend baissier entamé depuis le mois d'avril 2019, tirant profit de l'appréciation du dinar vis-à-vis des principales devises. Sur un an, il a évolué de 10,4%, en septembre 2019, contre 14,2% enregistré un mois auparavant.

Cette détente a concerné la totalité des secteurs, en particulier, le secteur du textile, habillement et cuir (+10,4% après +15,9%), celui de l'énergie et des lubrifiants (+7,8% après +13,1%) et celui des industries mécaniques et électriques (+12,9% après +16,6%).

Perspectives de l'inflation à court terme

Selon la BCT, l'inflation devrait poursuivre, au cours du quatrième trimestre de l'année 2019, son trend baissier entamé depuis juin 2018, pour clôturer l'année à 6,4%. En termes de moyenne annuelle, l'inflation est attendue à 6,8% en 2019 et ce, après 7,3% enregistré en 2018.

En outre, il y a lieu de noter que l'effet de base serait favorable au 4ème trimestre 2019, contribuant ainsi à la l'atténuation de la progression de l'inflation.

En ce qui concerne les perspectives de l'inflation sous-jacente, les récentes prévisions à court terme tablent sur une poursuite du ralentissement graduel de l'inflation " hors produits alimentaires frais et produits à prix administrés " au cours du T4-2019 pour atteindre 6,6% à fin décembre 2019.

Bien qu'en décrue, estime la BCT, l'inflation sous-jacente, jugée encore bien élevée, s'établirait à 7,3%, en moyenne pour toute l'année 2019 contre 8,2% une année auparavant.

Publié le 06/11/2019 13:47:50

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.