bourse tunis

L'UIB présente ses perspectives financières 2019-2022

ISIN : TN0003900107 - Ticker : UIB
La bourse de Tunis ouvre dans 12h36min

Pérennisation de la rentabilité, développement conforme du business et solidité du bilan. Tels sont les objectifs stratégiques de l'Union Internationale de Banques (UIB) à l'horizon 2022. La banque dirigée par Mondher Ghazali, depuis juillet 2017, se donne les moyens de ses ambitions.

Le siège de la Bourse de Tunis a abrité, lundi 8 avril 2019, une communication financière de l'UIB durant laquelle son Directeur Général, Mondher Ghazali, et son Président du Conseil d'administration, Kamel Néji, ont passé en revue les réalisations de 2018 et présenté les perspectives financières de la banque pour la période 2019-2022.

En 2018, l'UIB a confirmé sa solidité financière et accéléré sa dynamique de croissance et de rentabilité. En effet, la banque a réalisé des résultats au-delà des prévisions avec un Résultat Brut d'Exploitation de 194 millions de dinars (+25,2% par rapport à 2017), un Résultat d'exploitation de 169,5 millions (+22,3%), et un Résultat Net de l'ordre de 112 millions (+24,1%).

Pour bien illustrer l'évolution des indicateurs de la banque, M. Ghazali a dressé une rétrospective des indicateurs d'activité de l'UIB sur la période 2007-2018. Il en ressort un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de +10,2% des dépôts de la clientèle, de +9,3% des dépôts d'épargne, de +13,6% des crédits à la clientèle, de +17,9% de la marge d'intérêts, de +14% de la marge commerciale, de +16,4% du produit net bancaire et de +8,2% des charges opératoires.

Quant au résultat net, il est passé d'un déficit de 179,9 millions de dinars en 2007 à un bénéfice de 112 millions l'année dernière. De plus, l'UIB a réalisé en 2018 l'une des meilleures rentabilités des capitaux propres (ROE) du secteur, avec un ROE de 23%.

Perspectives financières 2019-2022

L'UIB a relevé la trajectoire de croissance et de rentabilité à l'horizon 2022. En effet, les dépôts projetés en 2019 seraient en progression de +9,5% par rapport à 2018. La progression devrait se poursuivre à un taux de l'ordre de 12,8% durant la période 2019-2022. Tandis que l'évolution des crédits en 2019 est prévue à +5,7% en 2019 et se poursuivrait à un taux de 11,5% durant la période 2019-2022.

L'UIB prouve ainsi sa capacité à pourvoir aux besoins de financement crées par l'écart entre les taux de croissance des crédits et des dépôts à travers notamment la génération autonome de cash-flow, les lignes de funding spécifiques avec les opérateurs bilatéraux et multilatéraux (négociations avancées) et les émissions obligataires en fonction des conditions du marché.

Le PNB projeté 2019 serait en progression de +18,2% à 429 millions de dinars. La progression devrait se poursuivre à un taux de l'ordre de 12,6% durant la période 2019- 2022, un rythme assez conservateur en lien avec le resserrement des marges, le rééquilibrage du business-mix vers l'entreprise, la progression des encours, la stratégie active de conquête de clientèle et les mesures prises par l'UIB pour dynamiser et diversifier les sources de revenus.

Le RBE projeté 2019 serait en hausse de +24,2% à 241 millions de dinars, la progression du RBE est projetée à un rythme moyen de 14,6% durant la période 2019-2022. Cette croissance, bien qu'elle soit en deçà des performances actuelles de la banque, intègre la complexité de l'environnement actuel, sans pour autant ralentir les efforts en matière de maîtrise des coûts, à travers de nombreuses initiatives en cours de déploiement interne, d'automatisation, d'optimisation et de digitalisation des processus, permettant de poursuivre la baisse du coefficient d'exploitation.

Quant au Coût Net du Risque (CNR), la trajectoire a été révisée à la hausse sur la période 2019-2022 pour intégrer une progression des encours de crédit plus dynamique que dans les précédentes prévisions. Le CNR reste contenu à environ 60-70 points de base pendant toute la période 2019-2022, reflétant la rigueur de l'UIB en matière d'octroi et de surveillance des engagements ainsi que les performances du dispositif de recouvrement.

S'agissant du Résultat net, l'UIB table sur un bénéfice de 128 millions de dinars en 2019 pour atteindre 202 millions en 2022.

Au final, la banque envisage de maintenir un bilan solide et une proactivité en matière d'allocation de capital. En effet, l'UIB compte maintenir un ratio de solvabilité supérieur à 11%, un ratio Tier 1 supérieur à 8%, un ratio de liquidité supérieur à 100%, un ratio crédits/dépôts ≤ à 120% et une démarche de hausse progressive du dividende.

Omar El Oudi

Publié le 11/04/2019 15:41:36

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.