bourse tunis

L'ETAP réalise un bénéfice net de 297 millions de dinars en 2018

L'entreprise nationale chargée de l'exploration et la production des hydrocarbures en Tunisie, ETAP (Entreprise Tunisienne d'Activités Pétrolières), a réalisé sur l'année 2018 un chiffre d'affaires de 1,646 milliard de dinars, contre 1,226 milliard en 2017, soit une progression de 34,3%. Le bénéfice net enregistre, quant à lui, un saut de 167,5% à 297,5 millions de dinars contre 111,2 millions l'année précédente. Le taux de marge nette passe de 9,1% en 2017 à 18,1% en 2018.

A fin 2018, le nombre de permis (de prospection et/ou de recherche) en cours de validité est de 21, réparties comme suit : 2 permis de prospections (dont un, a été gelé : CHEBBA MARIN) et 19 permis de recherches. Sur ces 21 permis, 10 sont conclus avec des contrats de partage de production et 11 en contrats d'association.

Les concessions accordées par l'Etat pour l'exploitation (extraction) des hydrocarbures s'élèvent actuellement à 59 dont 13 en suspension. Sur les 59 concessions d'exploitation accordées par l'Etat, l'ETAP est présente dans 45 concessions dont 43 en contrat d'association et 2 en contrat de partage de production. Les plus importants champs de l'ETAP sont : HASDRUBAL (pétrole et gaz), ADAM (Gaz), CHEROUK (pétrole et gaz), EL HAJEB (pétrole), Oued ZAR (Gaz), CHERGUI (Gaz), GHRIB (pétrole et Gaz), ASHTART (pétrole et Gaz), BANGUEL & FRANIG (pétrole et gaz). Le champs NAWARA étant en cours de développement.

Hors ETAP, les concessions d'exploitation, s'élèvent au nombre de 14 dont 6 en suspension, 6 en cours de production et 2 en stade d'évaluation. Les plus connus sont EL BORMA (pétrole et Gaz) de la société Tuniso-Italienne SITEP, MISKAR (Gaz) de SHELL et BG. Le champ HAKL EL MENZEL est en cours de développement.

Créée en 1972, l'ETAP a démarré son activité en 1974. Elle est classée parmi les établissements publics à caractère non administratif (EPNA) et considérée comme entreprise publique sous la tutelle du Ministère de l'Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises. Elle dispose des participations dans les sociétés filiales suivantes : Thyna Petroleum Services (TPS), Compagnie Tuniso-Koweito-Chinoise de Pétrole, MARETAP, Société de Développement et d'Exploitation du Permis du Sud (SODEPS), Société de Recherche et d'Exploitation des Pétroles en Tunisie (SEREPT), JOINT OIL, NUMHYD.

Au 31 décembre 2018, l'effectif de l'ETAP est composé de 802 employés avec un taux d'encadrement de 69%. L'ETAP est dirigée depuis le 13 décembre 2018 par Mr Mohamed Ali Khelil en remplacement de Moncef Mattoussi.

L'activité de l'ETAP consiste principalement dans la commercialisation du pétrole brut, gaz naturel, condensats et GPL pour son propre compte et pour le compte de l'Etat (les activités d'importation de pétrole brut ont été transférées à la STIR depuis le 1er janvier 2015, alors que l'importation du gaz naturel a été transférée à la STEG à compter du 01/07/2015). Les revenus de la société proviennent principalement de l'export du pétrole brut, de condensat et de propane, la vente du gaz naturel à la STEG, la vente du pétrole brut à la STIR et la vente de CO2 à UTIQUE Gaz.

En 2018, la production nationale en pétrole brut et condensat a atteint 1,8 million de tonnes métrique (TM) en baisse de 1,6% par rapport à 2017. La production de gaz naturel a atteint 2,04 millions TEP-pcs (Tonnes Equivalents Pétrone, pouvoir calorifique supérieur). Le besoin national en gaz naturel s'est élevé en 2018 à 5,6 millions TEP dont 4 millions TEP dévorés par les centrales électriques (STEG et CPC). Le décalage étant comblé par le gaz algérien (achats de 2,687 millions TEP et redevances consommées de 0,702 millions TEP).

La production des concessions ETAP en pétrole et condensats s'est élevée en 2018 à 1,4 million TM en baisse de 4,1% comparée à 2017. Elle représente 77,8% de la production nationale contre 79,8% en 2017. La production de gaz naturel des concessions ETAP a atteint en 2018 1,4 million TEP, soit le même niveau qu'en 2017. Elle représente 68,6% de la production nationale contre 66,4% une année auparavant. Enfin, la production de GPL des concessions ETAP s'est fixée a totalisé 122 mille TM en baisse de 12,9%.

Au niveau export, l'ETAP a écoulé 0,73 million TM de pétrole brut et condensât en 2018, contre 1,04 million TM en 2017, enregistrant une baisse de 29,8%. Toutefois, le prix moyen à l'exportation du pétrole brut est passé de 53,9 dollars le baril en 2017 à 69,07 dollars le baril en 2018, soit une appréciation de 28,1%. Le meilleur prix revient au baril extrait du champs ASHTART (73,664 $/bbl). Les exportations des autres produits pétroliers (propane Hasdrubal) ont baissé de 17,4% à 30,5 mille TM.

Le cycle de production des hydrocarbures que ce soit pétrole brut ou Gaz naturel, est réglementé en Tunisie par le code des hydrocarbures. Ce cycle est composé des étapes suivantes :

  • La prospection préliminaire : travaux de détection d'existence d'Hydrocarbures par l'utilisation de méthodes géologiques ;
  • La prospection : travaux de détection d'indices d'existence d'Hydrocarbures par l'utilisation des méthodes géologiques et géophysiques à l'exclusion des forages ;
  • La recherche : les travaux, notamment géologiques, géophysiques et de forage, ainsi que les essais de production ;
  • L'exploitation : Installations nécessaires, extractions, transports.

Les Travaux de Prospection, ainsi que les Activités de Recherche et d'Exploitation ne peuvent être entrepris qu'en vertu d'un titre des Hydrocarbures délivré par le Ministre chargé des Hydrocarbures. Les titres des Hydrocarbures sont : l'autorisation de Prospection, le Permis de Prospection, le Permis de Recherche et la Concession d'exploitation.

Aucun permis de prospection et de recherche ne peut être octroyé à une entreprise qu'en association avec l'entreprise nationale. L'ETAP a droit également dans toute concession d'exploitation à une option de participation à un taux décidé par elle dans la limite du taux maximum convenu dans une Convention établie entre les parties.

Lorsque l'entreprise nationale (ETAP) est titulaire du permis de prospection et de recherche ainsi que de la concession d'exploitation, qui en est issue, elle peut conclure des contrats de partage de production avec un entrepreneur. Ce dernier, finance à ses risques, l'intégralité des activités de prospection, de recherche et d'exploitation pour le compte et sous le contrôle de l'entreprise nationale.

Moez HADIDANE

Publié le 13/01/2020 10:25:08

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.