ilboursa arabic version ilboursa

Dix ans de cession d’entreprises confisquées (2) : Les heureux élus

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 17h25min

Une trentaine d'investisseurs, pour la plupart des entreprises et des groupes tunisiens –parfois regroupés au sein de consortiums- se sont partagé les vingt-deux entreprises et participations confisquées mises en vente par Al Karama Holding depuis 2012.

La course au rachat des entreprises et participations confisquées après le 14 janvier 2011 aux familles Ben Ali et Trabelsi et à des proches et alliés a fait une trentaine d'heureux qui ont pu s'adjuger l'une d'entre elles et, en de rares cas, deux.

Certains se sont lancés dans cette compétition seuls et d'autres au sein de consortium, en association avec un autre investisseur ou plus, tunisiens en majorité. Douze acquéreurs ont fait le premier choix, parce que le ticket n'est pas trop élevé ou, au contraire, parce qu'ils disposent d'importants moyens financiers.

Deux sont dans le premier cas de figure. Il s'agit de Digital Virgo, entreprise française spécialisée dans le paiement mobile et le marketing digital, et de Yanabii El Kheyr, qui ont repris Jet Multimedia Tunisie, ancienne filiale de Karthago Group, précédemment contrôlé par Belhassen Trabelsi, et la Société Tunisienne de Production et d'Exploitation Agricole (STPEA Zitouna II), respectivement pour 2 millions de dinars et 1,7 million de dinars.

Les neuf autres –Radio Zitouna est un cas à part parce qu'elle n'a pas été réellement cédée mais seulement " transférée " à la radio nationale- ont agi seul parce qu'ils ont les poches assez profondes pour assumer un tel choix.

Dans ce groupe, l'investissement le plus petit s'élève à 22,8 millions de dinars et a été effectué par Mehdi Douss, un homme d'affaires tunisien vivant en Russie où il opère une chaîne de restaurants, et qui s'est offert deux sociétés de l'un des frères de Leila Trabelsi, Mourad Trabelsi (Société Tuna Tunisia et Société Mourad Trabelsi Suarl). Le plus gros -360 millions de dollars- a été réalisé par Qtel pour s'adjuger 15% du capital de Tunisiana en 2012 dont l'opérateur qatari détenait déjà 75%.

Entre les deux, on trouve le consortium IFFCO Tunisie Distribution - Compagnie générale des Industries Alimentaires - COGIA (Société de Développement Agricole Zitouna I, 29 millions de dinars), SOTRADIES filiale du groupe Ulysse Trading and Trading Companies –UTIC, de Taoufik Chaïbi (Car Pro Suzuki, jadis propriété de Sakher El Materi, 35,3 millions de dinars), BEH, filiale du groupe Khechine (Stafim Peugeot, contrôlée avant le 14 janvier 2011 par Mehdi Ben Gaïed, 166,7 millions de dinars), et Majda Tunisia, groupe appartenant à la famille régnante du Qatar (Banque Zitouna et Zitouna Takaful, 370 millions de dinars).

Pour minimiser les risques en les partageant vingt-deux autres investisseurs ont mis sur pied 9 consortiums pour prendre part à certains appels d'offres d'Al Karama Holding. Pourtant, dans deux de ces opérations les montants des acquisitions étaient loin d'être faramineux.

Pour prendre le contrôle d'Airport VIP Services (AVS), et de la Société La Méditerranéenne pour le Commerce, le Transport et la Consignation les consortiums composés de Bassem Haddad, et des sociétés Buraq Air et Al Mutaheda Catering Services et des sociétés Consortium Agence Africaine de Consignation et de Commerce et Sindbad Transworld Services – n'ont déboursé respectivement que 3,6 et 3,65 millions de dinars.

Pour les autres consortiums, la note a été beaucoup plus élevée :

  • 31 millions de dinars pour le consortium groupe Alliance de Samir Jaïeb et Férid Nasr, patron du T.O Exim Tours (Hôtel Le Palace Gammarth),
  • 37,8 millions de dinars pour GLOBAL PORTS HOLDING PLC-MSC CRUISES SA (Goulette Shipping Cruise),
  • 57,75 millions de dinars pour le consortium Tuniso-Portugais BEN JEMAA – CAETANO (Alpha Ford Tunisie),
  • 66,6 millions de dinars pour le Consortium composé de Meninx Holding (chef de file), de la Holding Générale d'Education Holged (Groupe leader de l'enseignement privé au Maroc) et SPE Capital Partners (Ecole Internationale de Carthage),
  • 106 millions de dinars pour le consortium TTS Financière, OneTech Holding, STECOM et Mohamed Sadok DRISS (Alpha Hyndai Motor),
  • 114,3 millions de dinars pour le consortium Bouchamaoui-Chabchoub (City Cars Kia), et
  • 238 millions de dinars pour le consortium Poulina Group Holding (PGH) - Parenin, société du groupe Amen Bank (Ennakl).

Moncef MAHROUG

Publié le 09/12/22 09:23

1 commentaire sur cet article. Participez à la discussion.
DKEC


09/12/22 15:00
Bref.... une nouvelle Mafia qui remplace et reprend les concessions de l'ancienne Mafia

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

DytrRyy3aTrHDWp_vjO5FvIzfDE5AtYgzidlLJywRCM False