arabic version ilboursa
bourse tunis

Dès septembre, le Ghana lancera un projet pilote de monnaie numérique

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 32h56min

La Banque centrale du Ghana a annoncé, hier, avoir signé un accord avec le groupe international de technologie basé à Munich, Giesecke Devrient (GD), pour mettre en œuvre un projet pilote de monnaie numérique de banque centrale (CBDC), l'e-cedi. Le Ghana déploierait officiellement l'e-cedi à partir de septembre 2021.

Le pays ambitionne de créer une infrastructure de paiement sécurisée et robuste. L'e-cedi est destiné à compléter et à servir d'alternative numérique à la monnaie fiduciaire locale. La CBDC vise également à faciliter les paiements sans recourir à un compte bancaire afin de stimuler l‘utilisation des services numériques et l'inclusion financière parmi toutes les catégories sociales.

" La CBDC offre une excellente opportunité de construire un secteur financier solide, inclusif, compétitif et durable, dirigé par la Banque centrale. Le concept a un rôle important à jouer dans l'avenir de la prestation de services financiers à l'échelle mondiale. Ce projet est une étape importante vers le positionnement du Ghana pour tirer pleinement parti de ce concept émergent ", indique le gouverneur de l'organe régulateur ghanéen, Ernest Kwamina Yedu Addison.

La mise en place de la CBDC fait partie du " Digital Ghana Agenda ", fondé dur la digitalisation des services gouvernementaux afin que le numérique bénéficie à l'ensemble population ghanéenne, qui se chiffre à plus de 30 millions d'habitants. En d'autres termes, l'e-cedi est le moteur de l'agenda de trésorerie ghanéen à travers la promotion des paiements numériques. Le Ghana prend de l'avance avec sa version de la monnaie numérique qui sera contrôlée par la Banque centrale, qui en assurera l'émission. Elle devrait fournir au pays une pléthore de nouveaux outils lui permettant de surveiller à la fois l'évolution de l'économie et ses citoyens.

 D'autres pays africains travaillent également sur la création de leur propre monnaie numérique. La Banque centrale du Nigéria a annoncé le déploiement de la phase pilote du eNaira pour le 1er octobre 2021. En sus du géant ouest-africain, l'Afrique du Sud, le Kenya et le Maroc étudient les avantages et les risques de l'émission d'une monnaie numérique.

Mariem Ben Yahia

Publié le 16/08/2021 12:26:56

1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE
blacklabel


17/08/21 10:37
le GHANA est le pays le plus démocratique en Afrique, et les gens y sont connus d'être gentils. Le Kenya aussi est très développé en high-tech, depuis plus d'une décennie. Il nous dépasse de loin.
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.