bourse tunis

BNA Capitaux recommande de souscrire à l'augmentation de capital de Carthage Cement

ISIN : TN0007400013 - Ticker : CC
La bourse de Tunis ouvre dans 4h20min

L'intermédiaire en Bourse, BNA Capitaux, vient de publier une note relative à l'opération d'augmentation de capital de la société Carthage Cement. Les analystes de BNA Capitaux recommandent de souscrire à cette augmentation de capital " pour un placement à long terme ".

Avec un prix de souscription de 1,200 dinar, le titre Carthage Cement est valorisé à 13,7 fois les bénéfices estimés pour 2020 : un niveau que les analystes de BNA Capitaux jugent assez correct par rapport au marché. Etant donné que la société ne renouera avec la distribution des dividendes qu'après absorption totale des pertes antérieures, ils recommandent de souscrire à cette augmentation de capital pour un placement à long terme.

Carthage Cement en 2020

Le leader du marché tunisien du ciment, avec plus de 20% de part de marché, voit finalement le bout du tunnel. En effet, l'année 2019, la plus difficile pour le management, est aussi une année charnière. Les efforts déployés, depuis la reprise de la société par le nouveau mangement, se multiplient entre programme de départ volontaire, effort commercial pour exporter ses produits et gestion de la prise en main de l'usine de ciment au mois de Septembre 2019.

Le challenge est énorme mais devrait être réussi, sous la condition sine qua non de la réussite de cette augmentation du capital. En effet, la société a déjà plus que consommé son capital initial, ses différentes augmentations et usé largement des voies de financement à moyen et court terme. Carthage Cement est parfaitement capable de faire face à ses engagements, à condition de restructurer sa dette en fonction de sa capacité à dégager du cash, d'où la nécessité de cette augmentation du capital et la conversion d'une partie de BINA HOLDING.

Opportunité de l'investissement

Le transfert de l'usine de ciment, de l'exploitant NLS à Carthage Cement a permis de réduire le coût de production par tonne conformément aux termes du contrat signé en 2010, et qui pesait lourdement sur la marge brute de la société suite au glissement négatif du TND/EUR. La marge brute devrait passer de 31,79% à 53% en moyenne d'ici 2023. La combinaison de cette amélioration structurelle, à la réduction, post augmentation, de la dette à court terme permettrait à la société de dégager des bénéfices à partir 2020.

Le business plan présenté affiche un résultat de plus de 34 MDT en 2020 et qui devrait croitre jusqu'à 78,6 MDT en 2023 soit un TCAM de 31,3%. Cette levée de fonds servant principalement à restructurer le passif de la société, est aussi une importante base de relance du processus de cession d'une participation majoritaire dans le capital de la société. En effet, selon le mangement les problèmes résolus au cours des derniers exercices, couplés à la restructuration du passif lèveront les obstacles à la réussite de l'opération de cession.

Pour BNA Capitaux, le business plan présenté par le management paraît assez ambitieux : Un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires de 12,1% sur la période 2020-2023. Les revenus passeront de 255,6 MDT en 2019 à 397,4 millions de dinars à l'horizon de 2023 La marge brute devrait s'apprécier de 8 points passant de 47,5% en 2019 à 55,4% à l'aube de 2023 sous l'effet d'une meilleure optimisation de la consommation énergétique.

L'allégement de la dette financière devra faire réduire les charges financières de presque de moitié à 38,8 MDT en 2020 contre 70,6 MDT en 2019. A partir de 2020, la société devra renouer avec les bénéfices avec un résultat net estimé de 34,8 MDT pour passer à l'horizon 2023 à 78,6 MDT. Sur le prochain quinquennat, la société compte investir une enveloppe de 61,4 MDT destinée à financer la production immobilisée pour l'activité Agrégats.

Suite au cumul des pertes antérieures (372,6 MDT à fin 2019), la société a absorbé la totalité de ses capitaux propres et se trouve dans l'obligation légale de se recapitaliser pour la continuité de son exploitation. Cette levée de fonds sur le marché financier estimée à 200,4 MDT devrait permettre de réduire la dette bancaire ainsi que le compte courant actionnaires. Les emprunts de la société passeront à 437 MDT contre 643 MDT auparavant.

Télécharger la Note complète

Publié le 11/02/2020 16:12:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.