ilboursa arabic version ilboursa

Anticipant une hausse du taux directeur, les banques refusent l’adjudication d’échange du Trésor

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h45min

Par Moez Hadidane

Tera Finances

Après avoir réussi à rembourser une ligne de BTC le 4 mai 2022 d'un montant de 1 milliard de dinars, grâce à une émission à la même date et d'un même montant d'une nouvelle ligne de BTC de 9 semaines échéant le 6 juillet 2022, le Trésor est confronté à partir de demain lundi 9 mai à un exercice encore plus difficile.

En effet, l'État doit rembourser en bons de trésor, à partir du 9 mai 2022 et jusqu'à la fin de l'année, un montant de 6 milliards de dinars (1,7 milliard en BTA et 4,3 milliards en BTC) dont 4,1 milliards de dinars durant seulement les 60 jours à venir (0,81 milliard en BTA et 3,33 milliards en BTC).

Dans ce cadre et afin de décharger ses obligations de remboursement, le Trésor a convoité ses créanciers d'échanger une ligne de BTA venant à échéance le 9 mai 2022 d'un montant de 810,6 millions de dinars par voie d'adjudication contre des lignes de maturité plus longue, soit pour décembre 2028, novembre 2030 et mars 2033.

Prévue le 5 mai 2022, ladite adjudication d'échange a été déclarée infructueuse par le Trésor. Les spécialistes en valeur de trésor SVT (principalement des banques) se sont abstenus à présenter des offres d'échange. Le Trésor se trouve obligé de rembourser la totalité des 810,6 millions de dinars le 9 mai 2022 en cash et non en titres.

Dans une telle situation inconfortable, le Trésor doit encore rembourser, deux jours plus tard, soit le 11 mai 2022, un montant de 946,8 millions de dinars d'encours de deux lignes de BTC.

Rappelons qu'au mois de février, le Trésor a fait recours à l'échange de la ligne BTA 6% 11 février 2022 d'un montant total de 808 millions de dinars et dont il a réussi à troquer en nominal 333,7 millions de dinars au prix de l'émission de nouveau BTA 2025 et 2028 d'un montant équivalent mais de nominal 370 millions de dinars.

L'échec de l'adjudication d'échange du mois de mai témoigne en substance du désistement des banques à investir dans des nouveaux titres de l'État sur le long terme, préférant pour le moment investir dans des BTC (Bons du Trésor Court terme), surtout que la capacité des banques à investir dans des titres de dettes de l'État s'est amoindrie.

Rappelons ainsi que l'encours total des valeurs du trésor (y compris l'emprunt national) est passé de 17,6 milliards de dinars au 31 décembre 2020 à 22 milliards de dinars au 31 décembre 2021.

Il semble que les banques, convaincues d'une hausse imminente des taux d'intérêts, préfèrent reporter leurs investissements en BTA après une décision fort attendue de la BCT de relever son taux directeur, surtout qu'une partie de cette hausse sera directement transmise sur les taux longs.

Publié le 08/05/22 20:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

I08SYVWAERMecHk4stTD3X8jg2wO_JvkiApp9vSguaM False