bourse tunis

WIFAK Bank lance le premier emprunt obligataire selon les principes de la finance islamique

ISIN : TN0007200017 - Ticker : WIFAK
La bourse de Tunis ferme dans 3h39min

La Wifak International Bank vient d'obtenir le visa du Conseil du Marché Financier (CMF) relatif à l'émission et l'admission de l'emprunt obligataire selon les principes de la finance islamique. MAXULA Bourse est l'intermédiaire en Bourse chargé de l'opération.

La Direction Générale de la Wifak Bank, réunie le 10 avril 2019, a décidé d'émettre un emprunt obligataire selon les principes de la finance islamique, tel qu'approuvé par le comité charaïque de la banque en date du 19 avril 2019.

L'emprunt obligataire « Emprunt Obligataire Wifak International Bank selon les principes de la finance islamique 2019-1 » est émis pour un montant de 10 millions de dinars susceptible d'être porté à 20 millions, divisé en 100.000 obligations de 100 dinars de nominal, susceptibles d'être portées à un maximum de 200.000 obligations de 100 dinars de nominal.

Les souscriptions et versements seront reçus à partir du 10 mai 2019 aux guichets de Maxula Bourse et aux guichets de toutes les agences de la Wifak International Bank, et clôturés au plus tard le 30 juin 2019.

La rémunération annuelle

La rémunération des obligations est composée d'une partie fixe et d'un complément variable. Elle est adossée à un actif sous-jacent d'un portefeuille IJARA relatif à chaque maturité dont le rendement sera partagé selon des clés de répartitions fixées au préalable.

Amortissement

L'emprunt est réparti en quatre catégories A, B, C et D. Les obligations émises relatives à la catégorie A feront l'objet d'un amortissement trimestriel constant par un vingtième de la valeur nominale, soit 5 DT par obligation cet amortissement commencera au premier trimestre, suivant la date de clôture des souscriptions.

Les obligations émises relatives à la catégorie B feront l'objet d'un amortissement annuel constant par un cinquième de la valeur nominale, soit 20 DT par obligation. Cet amortissement commencera à la première année, suivant la date de clôture des souscriptions.

Les obligations émises relatives à la catégorie C feront l'objet d'un amortissement semestriel constant par un quatorzième de la valeur nominale soit 7,143 DT par obligation. Cet amortissement commencera au premier semestre, suivant la date de clôture des souscriptions.

Les obligations émises relatives à la catégorie D feront l'objet d'un amortissement annuel constant par un septième de la valeur nominale, soit 14,286 DT par obligation. Cet amortissement commencera la première année, suivant la date de clôture des souscriptions.

L'emprunt sera amorti en totalité le 30/06/2024 pour les catégories A et B, et le 30/06/2026 pour les catégories C et D.

But de l'émission

L'émission d'un emprunt obligataire, selon les principes de la finance islamique, a pour finalité d'améliorer l'adéquation entre les maturités des ressources et des emplois. En outre, l'objectif de la présente émission est de satisfaire les demandes de la clientèle en matière de financements et réaliser les objectifs prévus, de renforcer les ressources stables de la banque pour aboutir à un ratio de liquidité supérieur à 100% et de financer le budget d'investissement.

En effet, le besoin total du financement en ressources obligataires prévu durant les 3 prochaines années est estimé à 150 millions de dinars.

Exemple de rémunération pour la catégorie A d'une durée de 5 ans

La rémunération des obligations de la catégorie A est adossée à un portefeuille IJARA ayant un rendement moyen net estimé de 12% et sera servi selon une clé de répartition de 85,42% pour les porteurs des obligations et de 14,58% pour les actionnaires.

Partie fixe : Il s'agit d'un taux de rémunération annuel brut estimé de10,25%, (soit un taux de rémunération trimestriel brut estimé à 2,5625%) payable vers la fin de chaque trimestre, calculé sur la valeur nominale restant due de chaque obligation au début de chaque période au titre de laquelle les profits seront servis.

Complément variable : Chaque profit qui excède le rendement moyen net estimé de l'actif sous-jacent de 12% sera partagé selon les même clés de répartition définies ci-haut 85,42% revenant aux porteurs des obligations et 14,58% revenant aux actionnaires. A cet effet, le complément variable servi aux porteurs des obligations ne pouvant pas excéder un taux maximum brut de 0.25% payé annuellement et calculé sur la valeur nominale restant due de chaque obligation au début de chaque période au titre de laquelle les profits sont servis.

Ainsi, le profit dépassant ce plafond, reviendra à la banque en tant que bonus au titre de la performance réalisée. Par ailleurs, ce profit dépassant le plafond pourrait servir à la constitution d'un fonds de réserve permettant de couvrir la sous performance éventuelle du portefeuille IJARA.

Télécharger la Note d'Opération

Publié le 29/04/2019 11:30:00

1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE
young7


30/04/19 15:26
le lien ne marche pas
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.