bourse tunis

Wifak Bank émettra le premier emprunt obligataire selon les principes de la finance islamique

ISIN : TN0007200017 - Ticker : WIFAK
La bourse de Tunis ouvre dans 10h23min

L’Assemblée Générale Ordinaire de la Wifak Bank qui s’est tenue ce mardi 25 décembre 2018, a autorisé l’émission d’un ou plusieurs emprunts obligataires selon les principes de la finance islamique pour un montant global de 150 millions de dinars sur trois ans.

Conformément à sa politique générale, Wifak Bank envisage de s’orienter à partir de l’année prochaine au marché financier comme une nouvelle source pour satisfaire ses besoins en ressources additionnelles stables permettant le financement de ses activités dans de bonnes conditions.

En effet, en attendant la mise en place des Sukuk suite à la parution de l’arrêté gouvernemental en date du 2 juin 2018, relatif à l’émission des Sukuk islamiques au profit des sociétés privées, la banque compte introduire une demande auprès du CMF pour émettre le premier emprunt obligataire conforme aux principes de la finance islamique.

Financement des activités de la banque

Le business plan de la banque qui prévoit la possibilité de faire recours aux lignes extérieurs de financement et à l’interbancaire (wikala belistithmar), estime que ses besoins en ressources additionnelles pour le financement de ses activités durant la période 2019-2020 peuvent atteindre 320 millions de dinars.

Faut-il rappeler que depuis sa transformation, les ressources de la Wifak Bank se sont limitées aux dépôts collectés auprès de sa clientèle qui doivent être consolidés, malgré leur importance, par d’autres sources de financement pour faire face à son programme de développement.

Ainsi, la banque se trouve dans une situation où elle est appelée à effectuer le remboursement des emprunts et ressources conventionnelles mobilisés avant sa transformation pour le financement de l’ancienne activité de leasing sans pour autant relayer par d’autres ressources adéquates vu l’absence de mécanismes qui respectent le principe de la finance islamique.

Afin de remédier à cette situation, la banque a engagé un ensemble de mesures dans l’objectif d’assurer le refinancement de ses activités et d’assurer le maintien du ratio de liquidité au niveau souhaité, à savoir l’émission des titres participatifs de 20 millions de dinars et le développement de la collecte des dépôts.

Par ailleurs, la banque est intervenue auprès des autorités afin d’accélérer le processus d’adhésion des banques islamiques au refinancement auprès de la BCT.

Toutefois, ces mesures ne suffisent pas et doivent être consolidées par d’autres actions qui ciblent des ressources additionnelles à moyen terme. C’est dans ce cadre que la banque a entamé plusieurs contacts avec des institutions financières internationales pour nouer une relation de partenariat et accéder à des lignes de financement intéressantes.

Dans ce même cadre, la banque est entrée en relation avec les responsables du CMF qui a donné une suite favorable, pour procéder à une première émission obligataire conforme aux principes de la finance islamique en Tunisie.

O.E.O

Publié le 25/12/18 12:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.