bourse tunis

Trois années après la recapitalisation, le bilan de la STB est plutôt mitigé

ISIN : TN0002600955 - Ticker : STB
La bourse de Tunis ferme dans 1h6min

La STB a tenu le samedi 27 avril 2019 son Assemblée Générale Ordinaire au cours de laquelle le management a fait le point sur les réalisations de 2018 et sur l'avancement de son programme de restructuration.

Trois années après la recapitalisation, le bilan de la STB est plutôt mitigé. Si l'activité d'exploitation a consolidé sa croissance, la banque continue à subir les contrecoups d'une gestion peu rigoureuse dans le passé et d'une surexposition à un secteur en berne, le tourisme.

Malgré le contexte de resserrement des liquidités, la banque a affiché une bonne résistance au niveau de sa collecte. L'encours des dépôts a progressé de 6,6% à 6,4 milliards de dinar tiré par les dépôts d'épargne (+10% à 2,8 milliards de dinars) et les dépôts à terme (+9,7% à 2 milliards de dinars). La STB jouit d'une proportion élevée des dépôts d'épargne dans sa collecte (44%) ce qui lui permet de maitriser son coût des ressources (un coût facial de 4,7% an ligne avec la moyenne sectorielle).

L'activité de crédit confirme sa bonne tenue pour la troisième année de suite. La banque étatique a enregistré une des meilleures performances du secteur : +17% à 7 milliards de dinars. Ce rythme de croissance lui a permis de se maintenir à la 4ème place dans le palmarès des crédits (avec une part de marché de 10,9%) mais au prix d'un ratio de transformation plus élevé (une augmentation de 9,7 points de taux à 112%).

La banque a gardé le cap sur la croissance au niveau de son PNB. La STB s'est offert la deuxième performance du secteur après la BNA (+24% à 473 millions de dinars). Cette évolution est attribuable à la progression rapide de la marge d'intérêt (+34% à 255 millions de dinars grâce à hausse des taux) et à l'amélioration notable des gains sur portefeuille. Ces derniers ont enregistré un bond de 15% à 133 millions de dinars. Notons que la contribution de la marge d'intérêt dans la formation du PNB s'est davantage accrue de près de 4 points de taux à 54%.

Conformément à la stratégie annoncée lors de la recapitalisation de 2015, la banque adopte une politique d'investissement intensive dans les Bons du Trésor. Avec un encours de 1,1 milliard de dinars, majoritairement classé en portefeuille d'investissement, cette catégorie d'actifs concentre 11% du total bilan de la banque contre une proportion de 5% en 2014 (un encours de 0,4 milliard de dinars).

La surexposition au secteur du tourisme reste la carence majeure dans les comptes de la STB (17% des engagements bruts). Ce secteur qui affiche des prémices de reprise fragile, fait supporter à la banque un lourd montant de créances classées (un encours de 2,2 milliards de dinars dont 40% provient du tourisme) et une charge importante de provisions collectives (une enveloppe moyenne de 68 millions de dinars sur les deux dernières années).

La STB a poursuivi ses efforts d'assainissement du bilan et de constitution des provisions requises. Le taux de créances classées a reculé de 3,6 points de pourcentage à 20,8%. Cette évolution tient compte des opérations de radiations et de cessions à la société de recouvrement pour une enveloppe de 0,3 milliard de dinars. Quant au taux de couverture, il est demeuré à un niveau appréciable, supérieur à 80%.

Au final, l'année 2019 s'annonce bonne pour la banque publique. Avec le démarrage du traitement transactionnel des créances classées et la finalisation du plan social, la STB pourrait poursuivre le redressement de sa rentabilité. Selon les analystes de Tunisie Valeurs, la STB devrait clôturer l'exercice 2019 sur un PNB de 549 millions de dinars et un bénéfice net individuel de 91,5 millions (en hausse de 9%). Le résultat net part du groupe devrait, quant à lui, suivre le même rythme de croissance pour effleurer 100 millions de dinars.

La problématique de la BFT

Cette filiale dont la STB détient 78% cumule les déficits depuis plusieurs années (des capitaux propres négatifs de 370 millions de dinars à fin 2018). Selon le management, les contreperformances de cette entité devraient s'accentuer dans les prochaines années.

Télécharger l'analyse de Tunisie Valeurs

Publié le 30/04/2019 14:07:39

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.