se connecter recherche

PwC : Jean-Philippe Duval nouveau responsable des activités de conseil en Afrique francophone

ISIN : CH0002748082 - Ticker : EURCHF
La BVMT ouvre dans 39h39min

Jean-Philippe Duval a été nommé Associé responsable des activités de conseil du cabinet PwC en Afrique francophone. Dans le cadre de sa nouvelle mission, il a notamment pour objectif de renforcer l’accompagnement des Champions africains en leur proposant des services innovants et ce, de la stratégie jusqu’à l’exécution.

Ses priorités s’organisent selon trois axes majeurs : le digital, la formation des talents ainsi que la promotion de la diversité. Entré en fonction le 1er juillet 2018, il succède pour partie à Noël Albertus.

Jean-Philippe Duval est diplômé de Paris Dauphine et de Sciences Po Paris. Il démarre sa carrière au sein de PwC en 1998 où il accompagne les gouvernements et les organisations internationales dans leur transformation. Il a notamment participé aux réformes de la Commission Européenne, de l'OCDE, de l'UNESCO, du ministère des Finances français ou encore de l'Agence Spatiale Européenne.

En 2009, il rejoint les Nations Unies à New York et se consacre, dans le cadre de leur réforme de l’entité dédiée aux 70 pays les plus défavorisés du monde, aux problématiques de développement et aux relations avec les bailleurs de fonds. Il revient au sein de PwC France en 2010 en tant qu'Associé au sein du secteur public et accompagne des clients publics internationaux.

Il développe notamment l'expertise du secteur spatial de PwC et accompagne pendant plusieurs années l'Agence Spatiale Européenne et la Commission Européenne sur la définition et l'évaluation de la politique spatiale européenne. Il appuie également le développement des activités de PwC en Afrique, principalement auprès des acteurs du secteur public et para-public.

Jean-Philippe Duval succède à Noël Albertus qui était jusqu’à présent en charge des activités de l’entité de conseil Strategy & Afrique Francophone ainsi que du département Transactions au Maghreb et en Afrique subsaharienne francophone. Son périmètre d’action concerne les activités de conseil en Afrique subsaharienne et francophone. D’ores et déjà, ses priorités pour 2022 s’organisent selon trois axes majeurs : le digital, la formation des talents ainsi que la promotion de la diversité.

Favoriser la croissance de l’Afrique à travers l’innovation et le digital, les « High six » du continent

L’économie du digital, l’industrie 4.0, la technologie spatiale sont selon Jean-Philippe Duval, des domaines à fort potentiel de croissance dans lesquels l’Afrique doit s’engager. Selon lui, il s’agit d’accompagner les Etats et les grandes entreprises africaines dans leur transformation digitale.

PwC est déjà présent sur le terrain et compte maintenir son engagement à travers l’innovation et le numérique. PwC s’est notamment illustré au sein d’initiatives numériques comme le HackerLab ou le FORIMA, le Forum Innovation Made in Africa ainsi que sur la e-santé. Le cabinet accompagne également la croissance des startupset entrepreneurs africains, créateurs de PIB. Pour Jean-Philippe Duval, l’innovation et la transformation digitale sont le « sixième enjeu » du développement du continent.

La formation des talents, un pilier de l’essor africain sur lequel PwC s’engage

L’épanouissement économique de l’Afrique s’appuie sur la formation de talents locaux, selon Jean-Philippe Duval. Il s’agit de recruter, former, fédérer les équipes et les faire monter en compétences. C’est dans cette optique qu’en partenariat avec l’Africa Data Lab et l’UTT – Université de technologie de Troyes, PwC parraine le premier Diplôme Universitaire « Big Data Engineer » en Afrique.

Cette collaboration s’inscrit dans la volonté du cabinet de s’associer aux parcours d’excellence ouverts sur l’Afrique, comme par exemple le programme de mobilité et d’insertion des étudiants de l’Université Paris Dauphine de Tunis, qui propose aux étudiants un parcours d’apprentissage dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. Car pour Jean-Philippe Duval, c’est bien en misant sur la formation des talents locaux que le cabinet relèvera un autre défi, celui d’agir en faveur de la diversité en Afrique.

Publié le 07/11/18 09:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.