ilboursa arabic version ilboursa

Lionel Zinsou : La crise économique en Tunisie est seulement dans vos têtes

ISIN : TN0001800457 - Ticker : BIAT
La bourse de Tunis Ferme dans 0h53min

La BIAT a organisé le mercredi 17 janvier 2018 à son siège, la première édition de ses conférences économiques autour de la thématique "Quels déterminants du décollage économique pour la Tunisie dans le monde d'aujourd'hui". Et c'est Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin (2015-2016) et banquier d'affaires, qui a introduit la conférence puis a participé au panel de discussions avec la participation d'Elyès Jouini, vice-président de l'Université Paris-Dauphine, et de Noureddine Hajji, Directeur Général EY Tunisie.

Les participants constitués de leaders d'opinion, décideurs, financiers, femmes et hommes d'affaires, académiciens et étudiants, ont assisté à une conférence qui ressemble plus à une séance de thérapie de groupe qui travaille sur l'estime de soi. L'économiste franco-béninois a ainsi pu convaincre l'assistance que l'économie tunisienne est loin d'être la seule à souffrir. Mais pas seulement. Il a démontré à travers des indicateurs officiels que notre économie suit une courbe ascendante.

"Votre déficit commercial, qui vous semble atteindre un niveau alarmant, ne pose, à mon sens, aucun problème. Pourquoi ? parce que la balance commerciale de la Tunisie avec l'Union Européenne est excédentaire, un signe de compétitivité et de compétence". La Chine ? le déficit avec l'Empire du Milieu est tout à fait normal, c'est un phénomène mondial", a-t-il déclaré.

S'agissant du déficit budgétaire, l'expert multi-dimension dans le secteur de la gouvernance publique et privée, insiste sur le fait que le niveau du déficit budgétaire de la Tunisie est "raisonnable" tout en rappelant que la moyenne dans la région est 3 fois le niveau du déficit de notre pays. "En comparaison avec d'autres pays africains, la Tunisie demeure parmi les pays les plus productifs du continent. Mais, les Tunisiens sont tellement exigeants qu'ils finissent par être pessimistes".

Zinsou a présenté une analyse de la situation économique en Tunisie en se basant sur des retours d'expérience d'autres pays notamment en matière de gestion des finances publiques, d'efficacité de politique monétaire, de politique de change et d'impact économique du secteur informel.

Evoquant certaines pistes de solutions pour le rétablissement de la croissance économique en Tunisie, M. Zinsou a mis en avant des solutions qui ont fait leurs preuves dans d'autres pays en particulier en matière de réforme de la fiscalité, d'assainissement des finances publiques et de politique monétaire.

Modéré par Elyes Ben Rayana, responsable de la Banque de Financement et d'Investissement de la BIAT, le panel de discussions a réuni des experts de renommée dans la sphère économique. Elyès Jouini, vice-président du Conseil d'administration de Dauphine, membre du Groupe d'Experts auprès du Commissaire Européen Moedas et du Conseil des analyses économiques tunisien, a mis l'accent sur une nouvelle approche de l'investissement public qui permet la création d'emplois à forte valeur ajoutée.

Pour sa part, Noureddine Hajji, Directeur Général EY Tunisie et Président d'IPEMED Tunisie, a insisté sur l'importance que revêt le rétablissement de la confiance des opérateurs économiques comme élément fondamental de la relance économique. A cet effet, il a cité plusieurs exemples de réussites entrepreneuriales tunisiennes au niveau local et international en indiquant que le Baromètre des entreprises tunisiennes, qui sera publié prochainement par EY Tunisie, démontre que deux entreprises sur cinq ont fait de la croissance en 2017.  

Il a également souligné l'importance des politiques publiques dans le retour de la confiance : stabilité fiscale, transparence dans l'attribution des marchés publics, optimisation des procédures et des circuits administratifs etc… Un travail est également à engager au niveau des indicateurs internationaux de compétitivité où des actions rapides pourraient améliorer sensiblement le classement de la Tunisie.

La BIAT, acteur actif dans la sphère économique et financière tunisienne 

En tant qu'acteur économique majeur, la BIAT souhaite ainsi participer au débat public d'une manière ouverte et constructive en organisant des rencontres avec les acteurs publics et privés, et des experts locaux et internationaux qui opèrent dans la sphère économique, sociétale et académique. 

La conférence a pour objectif de recueillir les éclairages d'économistes et d'experts nationaux et internationaux sur les choix pertinents offerts à la Tunisie dans le contexte actuel. L'objectif est d'amener des propositions concrètes susceptibles de contribuer à la dynamisation de la croissance et à des avancées économiques de notre pays.

Omar El Oudi

Publié le 18/01/18 15:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

Y4HMeRNeiiNVbJGegpcwIX5kWocaWUQZzNc35lB2Yy4 False