ilboursa arabic version ilboursa

L’Europe doit réduire sa consommation de gaz naturel de 30% d’ici l’hiver

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h29min

L'Europe devrait être prête à réduire sa consommation de gaz naturel de 30% d'ici mi-février afin de prévenir les effets de l'arrêt complet des flux en provenance de la Russie. L'alarme a été sonnée par le directeur exécutif de l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE), Faith Birol, dans une interview accordée à l'agence Bloomberg.

L'agence explique que le remplissage de l'Union européenne s'accélère pour atteindre 90% de capacité au 1er novembre. Néanmoins, si la Russie suspendait totalement ses exportations de gaz, le ratio pourrait chuter à 75%. La course à l'indépendance énergétique que mène actuellement le vieux-Continent se tend encore plus puisque Moscou a réduit de 60% les flux transitant par le gazoduc Nord Stream vers l'Allemagne au début du mois. La situation ne pourrait ainsi que s'altérer davantage si la Russie interrompait l'approvisionnement dans les semaines à venir.

Le son du tocsin de l'AIE annonce une flambée soutenue des prix du gaz européen, dont les contrats à terme ont plus que triplé depuis l'année dernière, selon les données de la principale bourse de l'énergie en Europe continentale, ICE Endex. L'Europe devrait ainsi se focaliser sur la réduction de la consommation de gaz de la part des entreprises et des ménages.

Néanmoins, les recommandations des géants français de l'énergie, tels qu'Engie ou TotalEnergies, sur le contrôle de la consommation par les ménages ont généré plusieurs critiques. En effet, la réduction peut se faire à travers la limitation de la pollution lumineuse induite par l'éclairage continu des enseignes publiques et de magasins mais également par la gestion de la surclimatisation des espaces commerciaux.

L'Europe est à la peine étant donné que la semaine dernière, le ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck, a déclaré que des pénuries d'approvisionnement auraient lieu sur le long terme. L'Allemagne, première économie européenne, a activé le " niveau d'alerte " de son plan d'urgence visant à sauvegarder son approvisionnement en gaz.

Mariem Ben Yahia

Publié le 29/06/22 13:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CWMFMgGoUvL778WmDEMRu4gTT2JMyxLmtBqD61sIVgg False