bourse tunis

Les revenus des compagnies aériennes chuteront de 60% en 2020, selon l’IATA

Les revenus des compagnies aériennes chuteront de 60% cette année des suites des conséquences de la pandémie en cours. Le manque à gagner prévu pour la période 2020-2021 est de 157,2 milliards de dollars, selon l'Association Internationale du Transport Aérien (IATA).

La note publiée hier par l'organisme insiste également sur la tendance de cette décote qui devrait se poursuivre en 2021 même si une légère amélioration des performances est attendue après la fin de l'année en cours. " Cette crise est dévastatrice et implacable ", a déclaré le directeur général de l'IATA, Alexandre de Juniac, dans le communiqué.

Les prévisions établies cette semaine sont plus pessimistes que celles publiées au mois de juin 2020. En effet, l'organisme tablait sur un manque à gagner de 84,3 milliards de dollars pour fin 2020. Les estimations de baisse réalisées pour l'année prochaine s'aggravent aussi au vu de la deuxième vague de contaminations en cours. Même si une amélioration de l'activité des compagnies aériennes s'améliorera, la diminution de revenus est estimée à 38,7 milliards de dollars contre 15,8 milliards pour les projections de juin 2020.

Les compagnies se sont trouvées dans l'obligation de réduire les coûts de 45,8% mais les revenus ont drastiquement baissé de 61%. " Elles perdront donc environ 55 euros par voyageur transporté en 2020 ", détaille le communiqué. " Les entreprises devront continuer à puiser dans leurs réserves au moins jusqu'au quatrième trimestre 2021 ", selon Alexandre de Juniac.

L'IATA insiste auprès des gouvernements sur la réouverture des frontières sans mesures de quarantaine pour que les passagers soient encouragés à reprendre l'avion. Pour ce faire, l'association souligne la nécessité d'introduire des tests de dépistage avant le départ des voyageurs pour assurer une reprise pour les compagnies aériennes mais aussi pour garantir la sécurité des passagers.

Myriam Ben Yahia

Publié le 25/11/2020 09:13:46

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.