bourse tunis

Le coût du risque plombe le résultat de la Banque Tuniso-Libyenne en 2019

Au terme de l'année 2019, la Banque Tuniso-Libyenne (BTL) a réalisé un Produit Net Bancaire (PNB) de 30,6 millions de dinars, contre 21,6 millions en 2018, soit une progression de 9 millions de dinars (+41,8%).

En dépit d'une hausse des agios réservés de 9,2 millions de dinars (traduisant ainsi la qualité du portefeuille sur les anciens crédits accordés avant 2011), d'un investissement de 4 millions de dinars relatif à l'élargissement du réseau et l'implémentation d'une nouvelle solution informatique de renommée internationale (sans compter les charges annuelles d'amortissement de 4 millions de dinars), et d'un rendement faible des crédits estimé à 7,21% contre un coût des ressources de 7,74%, la banque a vu sa marge d'intérêts passer de 3,6 millions de dinars en 2018 à 4,4 millions à fin décembre 2019.

Quant aux commissions nettes, elles se sont élevées à 23 millions de dinars, contre 14,6 millions en 2018, soit une hausse de 8,4 millions de dinars (+58%), grâce notamment à l'effort fourni par la Direction Générale visant le renforcement du positionnement de la BTL sur le marché libyen. A cet effet, le taux de couverture des charges de personnel par les commissions est passé de 88,5% en 2018 à 123,2% en 2019 et ce, malgré l'augmentation annuelle sectorielle des salaires effectuée en 2019.

Le résultat opérationnel avant provisions et amortissements (EBITDA) ressort ainsi positif de 2,6 millions de dinars, contre un EBITDA négatif de 3 millions en 2018.

Réalisation de garanties importantes

La BTL a eu gain de cause dans une importante affaire en justice intentée contre l'un de ses clients. le jugement définitif prononcé au profit de la banque a ordonné le transfert des biens immobiliers du client au profit de la BTL, la valeur des dits biens est de 20 millions de dinars suivant l'expertise légale effectuée en 2019.

La BTL n'a procédé jusqu'à présent à aucune reprise des provisions constituées sur la totalité de la créance suite à ce transfert de propriété et devrait en profiter prochainement et impacter le compte de résultat des exercices qui suivent et ce, au fur et à mesure de la vente de ces immeubles.

Le coût du risque plombe le résultat de la Banque

La facture du coût du risque vient plomber encore le résultat de la banque. Suite aux efforts de provisionnement consenti par la banque afin de couvrir chaque année les créances anciennes classées, les dotations aux provisions sont passées de 13,4 millions de dinars en 2018 à et 17,1 millions en 2019 portant ainsi le taux de couverture des créances classées par les provisions et agios réservés à 45%.

Résultat des courses, la BTL accuse en 2019 une perte nette de 19 millions de dinars, contre un déficit de 14,5 millions en 2018, tout en sachant que la banque a réalisé en 2018 une plus-value de 6,5 millions de dinars sur cession de son ancien siège social. 

Omar El Oudi

Publié le 24/06/2020 10:17:07

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.